LES GRANDS CENTENAIRES FRANÇAIS

LONGÉVITÉ ET CORPS HUMAIN

Aller en bas

LONGÉVITÉ ET CORPS HUMAIN

Message par Arno le Mer 25 Déc 2013 - 15:32



Dans les pays industrialisés, le nombre des centenaires augmente environ 8 fois plus vite que la population mondiale ? Ces grands vieillards se maintiennent fréquemment en bonne santé apparente jusqu’à leur décès, ce qui laisse penser que les centenaires meurent en bonne santé, en raison simplement de leur grand âge. Les rares données jusque-là disponibles sur l’identification par autopsie des causes de décès chez des personnes de cet âge concernaient essentiellement des patients hospitalisés. Aussi une équipe de l’université de Vienne a-t-elle tiré profit du nombre important d’autopsies pratiquées au sein de leur Institut Médico-légal pour extraire les données concernant les centenaires morts de cause naturelle en dehors de l’hôpital.A partir d’une série de 42 398 autopsies effectuées sur une période 18 ans, les données de 40 centenaires (11 hommes et 29 femmes), décédés à leur domicile et âgés de 100 à 108 ans ont été analysées. Au cours de cette période le registre des décès viennois mentionnait un total de 842 centenaires. Le rapport d’autopsie ainsi que l’histoire médicale de chacun des sujets ont été examinés. Les sujets autopsiés étaient tous décédés à leur domicile, de façon soudaine entre 7 et 9 heures le matin pour la plupart d’entre eux.
Chez 18% des hommes et 38% des femmes, l’indice de masse corporelle (IMC) était au dessus des valeurs normales alors que 36% des hommes et 21% des femmes avaient un IMC en dessous de 20 et 19 kg/m2, respectivement. Soixante pour cent des sujets décédés étaient considérés par leur entourage ou leur médecin comme étant en bonne santé au moment de leur décès. Néanmoins, 58% d’entre eux avaient des antécédents d’insuffisance cardiaque, d’angor ou d’infarctus du myocarde ou s’étaient fait implanter un pacemaker cardiaque. Par ailleurs, 23% étaient hypertendus, 10% étaient diabétiques, 10% avaient une affection respiratoire et 5% des troubles gastro-intestinaux. Des troubles neurologiques de type Alzheimer, maladie de Parkinson ou accident vasculaire cérébral, étaient présents chez 43% des sujets examinés.
L’autopsie a révélé qu’une cause cardiovasculaire était à l’origine du décès dans 68% des cas, les infarctus du myocarde en étant le principal responsable. Les pathologies respiratoires représentaient 25% des cas, les perforations d’ulcère gastrique 5% et une hémorragie cérébrale seulement 2%. L’autopsie a par ailleurs révélé une fréquence élevée de sténoses coronariennes avec la présence de plaques d’athérosclérose calcifiées chez 88% des sujets décédés de cause cardiovasculaire. De plus chez 80% des personnes, une calcification des valvules aortiques était également observée et tous les sujets avaient une sclérose aortique étendue. Par ailleurs une atrophie sénile du cerveau et du foie était présente chez tous les patients décédés.





Cette étude montre ainsi que 100% des centenaires décèdent en raison de défaillances organiques bien identifiables en dépit du nombre élevé de sujets qui étaient considérés comme étant en bonne santé juste avant leur mort. Si l’on en juge par ces résultats d’autopsie, les centenaires ne meurent donc pas simplement en raison de leur grand âge.
 
Hamon - Successful Aging, Boulogne-Billancourt


Dernière édition par Arno le Jeu 15 Fév 2018 - 13:53, édité 2 fois
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Limite biologique de la longévité ?

Message par Admin le Mar 29 Juil 2014 - 15:37

Cent vingt ans ou plus? Est-ce à dire que le record de longévité (légalement prouvé) – 122 ans – tenu par la doyenne de l’humanité, la Française Jeanne Calment, ne sera pas battu? Difficile à dire, car rien n’indique que l’espèce humaine ait, intrinsèquement, une durée de vie maximum qui ne pourra pas être dépassée. Et encore moins, comme on l’entend souvent, que cette limite est fixée à 120 ans et des poussières. «C’est faux, affirme le biologiste genevois. On n’en sait rien.» Quant à prédire ce qu’il faut faire pour repousser l’échéance fatale, c’est une autre histoire. Les scientifiques ont pourtant multiplié les études sur les centenaires – notamment ceux d’Okinawa, archipel au large du Japon qui en compte beaucoup plus qu’ailleurs. Ils ont eu beau analyser les gènes et examiner le mode de vie de ces personnes du cinquième âge, ils n’ont pas réussi à trouver le génome idéal, ni le régime miracle. Une chose est sûre, la génétique est pour quelque chose dans la longévité, « mais elle n’en détermine qu’un quart environ », note Karl-Heinz Krause. Le facteur déterminant semble plutôt être l’environnement et le mode de vie, « qui est important dans la phase précoce de notre existence – 5 à 10% – mais qui l’est encore plus à l’âge adulte – environ 60% ». A cela s’ajoute un dernier élément: le hasard, « la roulette de la vie » comme l’écrit le professeur de gériatrie Athanase Benetos dans L’ABCdaire du futur centenaire (Robert Laffont).
Pour vivre plus longtemps et garder la forme au cours des ans, inutile de compter sur les progrès de la médecine, selon le chercheur genevois. Lequel n’hésite d’ailleurs pas à affirmer que, si l’espérance de vie a considérablement augmenté dans les pays développés depuis 1840, « la science n’y est pas pour grand chose. »
Le vieillissement est lié à l’usure des tissus et des organes, ainsi qu’aux atteintes que le temps produit sur notre ADN. « La seule stratégie possible pour augmenter la longévité, selon le biologiste de l’Unige, serait de diminuer les dégâts et de stimuler les mécanismes naturels de réparation. Mais ne me demandez pas comment faire; je ne sais pas. »
En attendant de trouver, mieux vaut se consacrer à « des choses beaucoup plus simples », conseille Bernard Thorens. Il plaide notamment pour des études visant à mieux comprendre comment les nutriments régulent les processus qui se déroulent à l’intérieur des cellules et de leurs « usines énergétiques » (les mitochondries). 
Il préconise encore de se pencher sur le rôle de l’exercice physique. Car celui-ci « ne sert pas seulement à éliminer les produits toxiques générés par un excès de nutriments et qui font vieillir la cellule. Il active aussi toute une série de mécanismes qui ont un effet protecteur sur la cellule. »

                           « Il faut ajouter de la vie aux jours, et non pas des jours à la vie. » 
Nos interlocuteurs citent volontiers cette maxime attribuée à l’ingénieur en informatique américain Sangamithra Gangarapu. 
« Notre tâche, en tant que scientifiques, n’est pas de prolonger la durée de vie d’un être humain, mais de nous assurer que la qualité de cette vie soit la meilleure possible », souligne Karl-Heinz Krause. 
A ses collègues, car il y en a, qui s’escriment à repousser toujours plus loin les limites de la longévité il rétorque: « D’un point de vue éthique, ce n’est pas souhaitable et d’un point de vue technique, actuellement, ce n’est pas faisable. » 
Karl-Heinz Krause, professeur à l’Unige
avatar
Admin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 12/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Article sur l'espérance de vie

Message par Amzer le Lun 25 Aoû 2014 - 12:09

Article intéressant, comme le dit le journaliste à la fin de son article, il est vrai que personne n'a réussi a égaler l'âge de Jeanne Calment, surtout que les supercentenaires sont de plus en plus nombreux, et que la médecine s'est encore améliorée depuis Jeanne Calment, pourrait laisser penser qu'il est plus facile aujourd'hui d'avoir au moins une personne qui puisse aller jusqu'à 120 ans et plus.

http://www.pratique.fr/actu/esperance-vie-bout-souffle-99625.html
avatar
Amzer

Messages : 334
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je suis sceptique quant à cette longévité limitée

Message par Barti le Lun 25 Aoû 2014 - 16:42

J'ai lu un article de ce genre qui commentait également cette étude lors de sa parution il y a quelques jours. Statistiquement il est vrai que la fin des années 1990 a été très riche en records de longévité, que ce soit pour madame Calment que pour d'autres supercentenaires remarquables comme Marie-Louise Meilleur ou Sarah Knauss. Les quatre personnes vérifiées ayant vécu le plus longtemps au monde sont décédées entre 1993 et 1999, un pic qui ne cesse de m'étonner.

Je trouve que les auteurs de ces articles se hâtent bien trop au niveau de leurs conclusions. Justement, 2014 devrait être le commencement d'une ère de reproduction des records des années 1990. En ce moment-même de nombreux records sont battus dans le domaine des supercentenaires, par exemple le nombre de personnes vérifiées en vie ayant plus de 112 ans (d'après ce que j'ai vu sur le 110 club), le top 10 des personnes les plus vieilles au monde qui ne cesse de rester un maximum stable depuis le décès de Grace Jones en fin 2013, sans oublier que Misao Okawa notre doyenne mondiale va battre le record de longévité en Asie dans deux jours.

Je pense que nous ne pouvons qu'espérer le meilleur pour nos supercentenaires, que ce soit mondiaux ou français, pour les années à venir. Côté France, je mise très fort sur cette génération 1903 plus que surprenante. Very Happy

Ah, et pour en revenir au record de Jeanne Calment resté imbattable, j'aimerais rappeler que le record de longévité de l'américaine Delina Filkins est resté officiellement imbattu pendant 54 ans, et que son âge de 113 ans et 7 mois en 1928 se détachait grandement des autres records de longévité à l'époque, un peu comme celui de madame Calment aujourd'hui. scratch
avatar
Barti
Admin

Messages : 796
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Amalgame entre espérance de vie et longévité maximale

Message par Arno le Lun 25 Aoû 2014 - 23:12

N'oublions pas qu'il y a l'étude et il y a la compréhension journalistique qui en découle. Titrer que l'espérance de vie n'augmente plus Shocked , c'est contredire les données démographiques chiffrées qui nous sont données. Factuellement, l'espérance de vie continue d'augmenter et le nombre de centenaires s'est encore accru. De constater l'ancienneté du record de Jeanne Calment et de son équipe des années 90 n'est pas non plus un argument irréfutable. La probabilité d'atteindre un tel âge est infime. Avec 50 % de chance de survie depuis ses 107 ans, elle fut avec Sarah Knauss en quelque sorte la gagnante de l'euro-millions. Pardonnez-moi cette métaphore un peu crue... Rolling Eyes  
Les auteurs admettent d'ailleurs que la portée de leur étude se trouve amoindrie par un échantillon trop faible de cas. Car, après tout, les méga-supercentenaires ne sont pas obligatoirement nés dans un pays muni d'un état civil rigoureux !
Je partage l'optimisme raisonnable de LC-Barti sur les nouveaux records à venir. Very Happy
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La mort de la mort

Message par Arno le Lun 27 Oct 2014 - 20:19

A en croire le neuro-biologiste Laurent Alexandre, également président de l'entreprise DNA Vision, spécialiste du séquençage de l'ADN, la mort ne sera un jour plus une fin en soi et ce pourrait même à l'extrême limite être la fin de la mort !
Alors, bien sûr, cela peut prêter à rire... mais lisez donc cet article paru dans une publication de mutuelle de santé.

LA MORT DE LA MORT
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le gène du centenaire n'a pas été découvert

Message par Amzer le Jeu 13 Nov 2014 - 9:02

Voici un article intéressant, on y apprend qu'il y aurait 22 personnes de plus de 110 ans aux Etats-Unis.

http://www.ouest-france.fr/sciences-le-gene-du-centenaire-na-pas-ete-decouvert-2969903
avatar
Amzer

Messages : 334
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Supercentenaires américains

Message par Barti le Jeu 13 Nov 2014 - 18:48

Rien que dans les tables E et EE du GRG figurent 41 supercentenaires résidant aux Etats-Unis, sans compter tous ceux qui restent en attente. Mais 22 d'entre eux ont participé à cette étude scientifique. Attention aux confusions. Wink

Cela dit, j'aimerais bien connaître les noms de ces participants. Peut-être parmi eux y'a-t-il des supercentenaires français.

avatar
Barti
Admin

Messages : 796
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Influence génétique

Message par Admin le Jeu 13 Nov 2014 - 19:44

Petite remarque personnelle. 
Ce n'est pas l'absence de gène spécifique de la longévité qui permet de conclure que le patrimoine génétique ne joue pas de rôle dans la durée de la vie. 
C'est pourtant ce que j'ai entendu sur RMC ce matin... Nous savons que les gènes déterminent certaines fragilités ou prédispositions à des maladies qui auront forcément une répercussion sur la longévité de la personne.

Cet article est mal tourné et demande vraiment une lecture attentive. En définitive, ils ne sont que 17 à avoir pris part à cette étude. C'est tout de même un échantillon réduit.
avatar
Admin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 12/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La mort de la mort... ou pas !

Message par Cyril le Sam 15 Nov 2014 - 8:45

Arnaud56 a écrit:A en croire le neuro-biologiste Laurent Alexandre, également président de l'entreprise DNA Vision, spécialiste du séquençage de l'ADN, la mort ne sera un jour plus une fin en soi et ce pourrait même à l'extrême limite être la fin de la mort !
Alors, bien sûr, cela peut prêter à rire... mais lisez donc cet article paru dans une publication de mutuelle de santé.

Oui, c'est la mutuelle de mon épouse... Quand j'ai lu cet article en septembre, j'ai cru m'étrangler ! Attention, je ne dis pas que l'idée générale développée par le docteur Alexandre est hors de propos, mais il va un peu vite en besogne : "la première personne qui vivra 1000 ans est peut-être déjà née" n'est qu'une phrase-choc pour promouvoir son bouquin, rien de plus ! Laughing

Ce sont les deux paragraphes traitant de l'impact des révolutions de la "technomédecine" sur notre espérance de vie qui, à mon sens, font perdre toute sa crédibilité à l'article. De deux choses l'une, soit c'est la journaliste qui a retranscrit n'importe quoi (auquel cas le docteur doit lui en vouloir... à mort), soit ce cher docteur Alexandre n'a jamais entendu parler de mathématiques élémentaires ! study

Le premier paragraphe commence ainsi : "Elle [l'espérance de vie] a déjà plus que triplé : elle est passée de 25 ans en 1750 à plus de 80 ans aujourd'hui et elle croît maintenant de 3 mois par an. Ainsi, lorsque nous vieillissons d'une année, nous ne nous rapprochons de notre mort que de 9 mois." Oui, c'est vrai. En moyenne seulement, mais c'est vrai. Tant que l'on n'en tire pas de conclusions hâtives, je n'ai rien à redire à ça.

Malheureusement, la phrase suivante arrive comme un cheveu sur la soupe... ou une bouse de vache dans un verre de lait : "Il est probable que l'espérance de vie doublera, au minimum, au cours de ce siècle." Ceci signifie -littéralement- que l'espérance de vie à la naissance des bébés nés en 2100 sera probablement supérieure à 160 ans. Ce qui équivaut à dire, par la définition même de l'espérance de vie, que les personnes qui décèderont en l'an 2100 auront (probablement) en moyenne plus de 160 ans ! Par conséquent, ces gens dont le trépas aura lieu en 2100 seront (probablement) nés en moyenne avant 1940 ! scratch

Eh bien là, pour le coup, il va falloir trouver vraiment très rapidement un "remède" à la mort, sans quoi la prédiction du docteur Alexandre va vite pouvoir être réfutée... Pire, elle pourra l'être de son vivant, et il l'aura l'air ridicule. clown

Vous vous rendez compte : si le docteur Alexandre avait raison, à moins d'une grosse malchance personnelle, en 2100, j'aurais 117 ans et je ferais encore partie des plus jeunes seniors. En effet, j'aurais moins des trois quarts de l'âge moyen de décès, soit l'équivalent actuel d'un français de 60 ans ! Cool

Mathématiquement vôtre,
Cyril
avatar
Cyril
Admin

Messages : 359
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 35
Localisation : Finistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La mort reculera mais restera

Message par Arno le Sam 15 Nov 2014 - 11:38

Cyril_GRG a écrit:Eh bien là, pour le coup, il va falloir trouver vraiment très rapidement un "remède" à la mort, sans quoi la prédiction du docteur Alexandre va vite pouvoir être réfutée... Pire, elle pourra l'être de son vivant, et il l'aura l'air ridicule. clown

Merci Cyril pour cet avis très clair accompagné d'arguments convaincants. 
Je précise que je partage cette opinion que je n'ai pas voulu exprimer dans mon annonce initiale curieux de lire les réactions que cet article stupéfiant pourraient déclencher. Je crois que la techno-médecine augmentera l'espérance de vie mais certainement pas dans les proportions hallucinantes décrites par le Dr Alexandre.
D'ailleurs, heureusement que la mort a encore de beaux jours devant elle ! Si tel n'était pas le cas, les conséquences démographiques seraient probablement fatales à la civilisation humaine. La Terre serait vite surpeuplée et ne pourrait plus subvenir aux besoins humains. 
Un bon sujet pour un film catastrophe ! affraid
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Film catastrophe

Message par Cyril le Sam 15 Nov 2014 - 22:50

Arnaud56 a écrit:D'ailleurs, heureusement que la mort a encore de beaux jours devant elle ! Si tel n'était pas le cas, les conséquences démographiques seraient probablement fatales à la civilisation humaine. La Terre serait vite surpeuplée et ne pourrait plus subvenir aux besoins humains. 
Un bon sujet pour un film catastrophe ! affraid

Oui, ce serait un véritable désastre ! La Terre épuise déjà ses ressources renouvelables annuelles en moins de 9 mois, alors je n'ose imaginer l'étendue de la catastrophe si nous vivions 1000 ans ou plus...

Mais je suis sûr qu'en cherchant bien, on pourrait trouver plus d'un film catastrophe qui traitent déjà de ce sujet. Wink
avatar
Cyril
Admin

Messages : 359
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 35
Localisation : Finistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les causes de décès sont-elles différentes chez les centenaires ?

Message par Arno le Sam 22 Nov 2014 - 0:15

Publiée dans PLoS Medicine (en anglais), cette étude du King's College à Londres a porté sur les causes de la mort de près de 36 000 personnes ayant 100 ans ou plus au moment de leur décès (entre 2001 et 2010), et a comparé ces causes à celles des décès de personnes entre 80 et 99 ans.
A la question posée ici, cette grande étude britannique répond clairement par l'affirmative.

cancercardio-vasculaireAVCpneumoniecause organique indéterminée
80-99 ans
25%
20%
17%
6%
?
100 ans et +
4,4 %

8,6%

9%

20%

28%
Les centenaires décèdent plus fréquemment de pneumonie ou de fragilité liée au vieillissement et moins souvent de cancer ou de maladie cardiaque ischémique que les octogénaires, montre une grande étude britannique.

Il est dommage que les résultats publiés de cette étude ne soient que partiels.


Dernière édition par Arnaud56 le Mer 31 Déc 2014 - 10:37, édité 2 fois
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Combinaison génétique de longévité

Message par Admin le Mar 15 Sep 2015 - 19:30

Voici un article qui remet les facteurs génétiques sur le devant de la scène pour ce qui est de la longévité animale en général et humaine en particulier. Il est intéressant mais l'entrée en matière du rédacteur est dommageable.
Le GRG n'a aucune crédibilité en ce qui concerne le nombre de supercentenaires dans le monde. pas bien Il ne devrait pas communiquer sur ce sujet. 
Il est dommage de laisser entendre qu'il n'y a que 79 supercentenaires sur la planète sachant que sur notre petite France, nous en avons déjà 26...

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150910.OBS5599/a-la-recherche-des-genes-de-la-longevite.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 12/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Article

Message par Amzer le Mar 15 Sep 2015 - 20:02

Centenarian a écrit:Voici un article qui remet les facteurs génétiques sur le devant de la scène pour ce qui est de la longévité animale en général et humaine en particulier. Il est intéressant mais l'entrée en matière du rédacteur est dommageable.
Le GRG n'a aucune crédibilité en ce qui concerne le nombre de supercentenaires dans le monde. pas bien Il ne devrait pas communiquer sur ce sujet. 
Il est dommage de laisser entendre qu'il n'y a que 79 supercentenaires sur la planète sachant que sur notre petite France, nous en avons déjà 26...

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150910.OBS5599/a-la-recherche-des-genes-de-la-longevite.html
Merci pour l'article, et je reste convaincu que le facteur génétique est en partie une explication a une grande longévité. Quand on voit l'age a leur décès des ascendants de Jeanne Calment, c'est assez impressionnant, cette forte combinaison de longévité chez son père et sa mère. Ont certainement jouer dans sa grande longévité. Je fais beaucoup de recherche sur les familles des centenaires et souvent on retrouve d'autre personne ayant vécu assez longtemps.
avatar
Amzer

Messages : 334
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET CORPS HUMAIN

Message par Amzer le Jeu 6 Oct 2016 - 13:11

Bonjour a tous,

Voici un article sur la durée de vie maximale, je l'ai trouvé fort intéressant, ça va peut-être en intéresser certains ici :

  20 minutes.fr
avatar
Amzer

Messages : 334
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vie éternelle : un reportage pour être médusé !

Message par Arno le Dim 4 Mar 2018 - 17:02

avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aie des enfants et vis plus longtemps !

Message par Arno le Dim 10 Juin 2018 - 19:58

Selon une vaste étude de l’INSERM (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale) portant sur 366 040 femmes, le fait d’avoir des enfants favoriserait la longévité.

Le risque de décès pour les femmes ayant allaité, pris la pilule (pour les non ou ex-fumeuses) ou eu leurs règles après 15 ans est d’environ 10 % inférieur par rapport à celles qui respectivement n'ont pas allaité, pas pris de contraceptif oral ou ont eu leurs règles avant 12 ans.
Pour en savoir plus : Science et avenir


Pas franchement intuitif si l'on regarde la situation des 114+ françaises.
Sur les 12 femmes, 6 n'ont pas eu d'enfant et on ne peut pas dire que les 6 autres aient été particulièrement fécondes avec seulement 8 descendants. L'infécondité* ne semble pas avoir été un obstacle à leur longévité !


* Le taux d’infécondité est la proportion de femmes d’une même génération atteignant la fin de leur période de fécondité sans avoir mis d’enfant au monde. Il était de 25% entre 1900 et 1910.
avatar
Arno
Admin

Messages : 1831
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LONGÉVITÉ ET CORPS HUMAIN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum