LES GRANDS CENTENAIRES FRANÇAIS

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME

Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty LONGÉVITÉ ET PSYCHISME

Message par Admin le Dim 29 Déc 2013 - 23:19

Alice Sommer Herz  était une pianiste, professeur de musique, tchèque, survivante du camp de concentration de Theresienstadt. Elle avait 110 ans. Le visionnage d’interviews la concernant m'a donné envie d'écrire cet article sur le profil psychologique des centenaires. Des fréquences de comportement psychologique ont pu être constatées.



Elle était stupéfiante et merveilleuse, non ?


Les éléments de l'article qui suit proviennent des œuvres suivantes:
Espérance de vie : peut-on gagner 3 mois par an indéfiniment ?, Jacques Vallin, France Meslé, in "Population et sociétés", n°473, décembre 2010, Ined.
Nouveau guide du bien vieillir, Dr Olivier de Ladoucette, éd. Odile Jacob 
 
Peut-on dresser un profil psychologique optimal qui favoriserait la longévité humaine ? Voici cinq critères mis en avant.



1- Le calme imperturbable
 Le stress demeure, après les facteurs génétiques, la première cause de vieillissement du corps et du cerveau. Les hormones de stress sont produites par les glandes surrénales et régies par une partie du cerveau, mais c'est une autre région du cerveau, l'hippocampe, qui reconnaît le stress. L'hippocampe, qui est aussi l'endroit où l'on conserve nos souvenirs, nos connaissances et le fruit de nos apprentissages, est comme un muscle. Plus on le stimule, plus il reste en forme. Toutefois, lorsque les hormones de stress se mettent à déferler sans arrêt sur lui, il s'atrophie, s'use et vieillit. Cela peut mener à la démence ou à l'apparition de la maladie d'Alzheimer.


2- L’optimisme forcené
Les aînés optimistes vivent plus longtemps que les pessimistes. Ils accueillent la vieillesse comme une chance et non comme un naufrage progressif. Ils supportent mieux les maux et les handicaps reliés à leur âge, risquent moins la dépression, présentent moins de complications après un infarctus et témoignent d'une meilleure immunité.


3- La posture d’apprendre encore 
Les études ont établi que ce n'est pas tant le nombre de neurones qui compte que la quantité de connexions qui s'établit entre eux. Le cerveau est comme un muscle: plus on le garde actif et plus on le confronte à des exercices intellectuels exigeants, plus il reste en forme.


4- La flexibilité mentale
Dans la vie quotidienne, la flexibilité mentale se manifeste lorsqu'on est amené à changer de plan ou de stratégie pour trouver une solution à un problème. Cette habileté est régie, entre autres, par les circuits situés dans les lobes frontaux du cerveau. Or, bien que ces circuits soient particulièrement vulnérables au vieillissement, le bilinguisme pourrait être un facteur de protection contre leur détérioration: lorsqu'on parle deux langues, il faut contrôler ces circuits, les mettre en fonction ou les inhiber selon le contexte de communication. Très sollicités tout au long de la vie des bilingues, ils se trouveraient renforcés et, par conséquent, plus résistants au vieillissement.»


5- La communication et l’implication
Près de la moitié des plus de 65 ans sont connectés à Internet. Une étude américaine indique que les aînés qui passent du temps sur la toile voient leur risque de dépression chuter de 20 %. En effet, Internet permet aux personnes âgées de rester en contact avec des gens et des réseaux à un âge où les occasions de rencontres se font souvent de plus en plus rares.
Il faut plus généralement rester ouvert aux autres et continuer de s'occuper de ce qui se passe dans notre monde. 
Admin
Admin
Admin

Messages : 248
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Adieu Alice Herz-Sommer et merci pour tout !

Message par Arno le Lun 24 Fév 2014 - 23:47

Voilà certainement le décès qui me marque le plus depuis que je me passionne pour les grands centenaires de ce monde.
Une petite vidéo où elle évoque le vieillissement et la mort prochaine.



Dernière édition par Arno le Dim 1 Avr 2018 - 1:04, édité 1 fois
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Pouvoir des animaux dans les maisons de retraite

Message par Arno le Mar 31 Mar 2015 - 21:34

http://www.maxitendance.com/2015/03/creature-teachers-animaux-maisons-retraite.html

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Animau10



Que ce soient avec des invertébrés, des reptiles, des mammifères et des oiseaux, ces rencontres ravissent tout le monde jusqu'à la doyenne d’âge de 107 ans heureuse de caresser Lionel le raton-laveur ou de chatouiller Vincent, la tortue, sous le menton... Article intéressant à découvrir.


Dernière édition par Arno le Dim 1 Avr 2018 - 1:04, édité 1 fois
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Etes-vous vieux ou âgé ?

Message par Arno le Mar 16 Fév 2016 - 0:48

Les travaux sur le vieillissement invitent à distinguer deux grandes manières de vivre la vieillesse : 


- Refuser de considérer que l’on est vieux
- Accepter d'être vieux. 


Si l’on analyse de quelle manière les termes « vieux », « âgé » ou « personnes âgées » se trouvent utilisés dans nos entretiens, ainsi que les réponses à la question « Avez-vous le sentiment d’être âgé ? », on retrouve ces deux positionnements idéaux-typiques identifiés selon les types de récits que l'on fait de soi. On observe deux manières différentes d’établir le lien entre le présent et le passé et de se projeter dans l’avenir. 
Ceux qui affirment qu’ils ne se sentent pas vieux tiennent un discours qui établit une continuité avec le passé : ils n’ont pas le sentiment qu’il existe une rupture franche entre ce qu’ils sont et ce qu’ils ont été. Parallèlement, ils peuvent se projeter dans un avenir de « vieux » très différent de la réalité actuelle. 
Ceux qui reconnaissent qu’ils sont vieux ont le sentiment d’une rupture dans leur existence — qu’ils parviennent souvent à dater — et d’être devenus autres qu’ils étaient. Ils ne se projettent pas dans un avenir différent du présent car ils n’attendent plus aujourd’hui que la mort.

D'après Christian Lalive d’Épinay (1996), Entre Retraite et vieillesse. Travaux de sociologie compréhensive, Lausanne, Éditions Réalités Sociales.




Dernière édition par Arno le Jeu 5 Avr 2018 - 22:36, édité 3 fois
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty L'effet anniversaire

Message par Arno le Dim 25 Mar 2018 - 14:11

Laurent Toussaint s'est interrogé sur l'impact psychologique de la célébration des anniversaires chez nos grands centenaires. Disposant d'impressionnantes statistiques, il a pu s'appuyer sur un échantillon significatif de personnes décédées au moins à 105 ans.
L'idée est  de calculer pour chacun d'eux le nombre de jours vécus après leur dernier anniversaire, de figurer cette répartition des décès par un graphique et enfin, de déterminer si une tendance se dégage.
Voici le résultat de cette étude :

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Effet_10

Cette courbe mériterait d'être lissée. Néanmoins, on visualise une tendance à la baisse des décès au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'anniversaire suivant.
L'hypothèse de Laurent  fait de l'anniversaire du centenaire un objectif mental à atteindre susceptible de favoriser la survie de celui-ci. Le revers de la médaille se situe après la survenue de l'heureux événement car il induit un relâchement psychologique et physique conscient ou inconscient.
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Marie Hemmer, preuve vivante de l'effet anniversaire

Message par Arno le Sam 5 Mai 2018 - 23:10

Marie Hemmer a eu 107 ans sans marquer le coup. Elle a fêté son anniversaire le lundi 9 avril 2018. 


"Presque en catimini, en fait. « On ne sait pas pourquoi mais ça faisait deux ans de suite qu’elle était très, très mal le jour de son anniversaire. On a cru qu’on allait la perdre les deux fois ! raconte sa petite-fille Valérie Gross. Alors cette année, on n’a rien fait le jour J. »
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Vieillard, vieux, personne âgée, sénior

Message par Arno le Sam 23 Juin 2018 - 11:31

Il y a en France une évolution du vocabulaire désignant des personnes du 3e et du 4e âge. Il faut y voir une modification de la perception de la vieillesse.
Il n’y a pas si longtemps pourtant, jusqu’en 1971, les circulaires ministérielles dénommaient la catégorie des 60 ans et plus « les vieux ou vieillards ». Il faut attendre 1985 pour qu’une circulaire recommande l’expression personnes âgées car le mot vieux a souvent des connotations négatives de déclin, de déchéance, d’obsolescence ou d’incapacité.
Le terme «senior» apparaît lors de la crise des années 1980 : il désigne les plus de 50 ans poussés vers la pré-retraite. « La connotation jeuniste est évidente en empruntant au vocabulaire sportif. Non seulement le sport véhicule le mythe de la jeunesse et de surcroît, le mot senior n’est pas innocent puisqu’il fait référence, chez les sportifs, aux concurrents âgés de moins de 40 ans. Au-delà du choix de la sémantique, le jeunisme est désormais une culture, inséparable de la société marchande. Les seniors représentent un marché des plus prisés. En 2000, la SNCF a rebaptisé Senior sa carte Vermeil pour mieux les inciter à voyager et désormais les professionnels du marketing n’hésitent plus à parler de « nouvel or gris ». Et pour cause, en France, les plus de 60 ans seront 22 millions en 2050, soit près du tiers de la population.
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Personne âgée et enfant : c'est gagnant-gagnant !

Message par Arno le Mer 23 Oct 2019 - 15:55

J’aborde dans cet article l’un de mes chevaux de bataille des plus vigoureux !
Je remercie Pauline Laurent pour son enquête et Marie-Jeanne Galtier, directrice d’une crèche intergénérationelle.
J’ai pensé aussi aux enfants du forum nés depuis la création de celui-ci en 2013 ! Flavien (2014), Pierre (2015), Gaëtan (2016), Rose (2017) et Noémie (2019).
L'allongement de l'espérance de vie entraîne un nouveau phénomène : jusqu'à 5 générations cohabitent maintenant. Contrairement aux idées reçues, le vieillissement de la population s'accompagne aussi d'une amélioration de l'état de santé général. Les gens vivent mieux, et plus longtemps. D'ailleurs, seuls 5% des plus de 65 ans, et 16% des plus de 80 ans vivent en institution.
De plus en plus d'initiatives voient le jour, afin de permettre le mélange des générations. Sont notamment privilégiées les rencontres entre personnes âgées, et enfants, et ce pour d'excellentes raisons.

1- Avantages pour une personne âgée d’être au contact d’un enfant.


La joie naturelle des plus jeunes a un effet positif sur l'humeur, il est difficile de rester insensible au sourire d'un petit. En outre, participer aux jeux oblige à reprendre une activité physique de manière presque inconsciente. Les conséquences positives physiques s'accompagnent d'améliorations neurosensorielles et cognitives : le simple fait de répondre aux multiples questions des bambins permet au cerveau d'exercer une activité enrichissante. Leur présence fait revenir les souvenirs de notre propre enfance, et donne l'envie de raconter des histoires, ce qui est un très bon exercice de mémoire.
 
La présence d'un petit a aussi des effets extrêmement positifs sur l'estime de soi. S'occuper d'un enfant permet de se sentir utile, et c'est une activité particulièrement gratifiante. Il est important pour tous de sentir que - même si on a soi-même besoin d'aide sur certains aspects du quotidien, on est encore capable de rendre service et de prendre soin des autres.
 
C'est également un moyen très simple pour les personnes âgées de moins se sentir isolées. De plus, le regard d'un tout jeune permet de sortir de ses soucis du quotidien, pour vivre l'instant présent. Il est plus facile d'oublier sa maladie ou son infirmité, avec quelqu'un qui n'en a pas vraiment conscience, et qui n'a aucun a priori sur la personne en face de lui.
 
On a souvent observé qu’enfants et personnes âgées fonctionnent comme des vases communicants, au contact les uns des autres.

2- Avantages pour un enfant d’être au contact de personnes âgées.


Les bienfaits d’une telle initiative sont nombreux aussi pour un enfant. Il trouvera en une personne âgée quelqu'un qui a le temps et la patience de l'écouter, de prendre du temps pour lui. C'est une expérience qui aide donc à l'épanouissement psychologique et à la valorisation sociologique d’un petit. Souvent, il sortira plus apaisé d'un moment partagé avec ses aînés, qui eux au contraire sont revigorés par cette expérience.
« On a souvent observé qu’enfants et personnes âgées fonctionnent comme des vases communicants, au contact les uns des autres, explique Marie-Jeanne Galtier, directrice de la crèche intergénérationnelle « A Petits Pas » à Aspiran. Les personnes âgées ont un regain de présence et d’énergie, montrent l’envie de faire des efforts, tandis que les enfants, même les plus turbulents, s’apaisent et se calment à leur contact. »
Une personne âgée va pouvoir partager ses expériences et ses souvenirs avec la nouvelle génération, et leur faire l'apprentissage des choses qu'elle connaît. Naturellement baignés dans un monde très moderne, les jeunes apprennent ainsi du passé, que ce soient des valeurs, des croyances, du savoir, et bénéficient de l'amour inconditionnel qui leur est porté.

3- Préparer à une société qui valorise plus les Anciens


Il est également important pour un enfant d'apprendre tôt à être en contact avec la vieillesse et éventuellement le handicap. En effet, les visions stéréotypées négatives que les gens peuvent avoir sur la vieillesse se forment quand on est jeune. Mélanger les générations permet aux petits de grandir avec une vision positive du troisième âge, et des possibilités qui s'offriront à eux à cette période de leur vie. Des chercheurs américains ont démontré que les gens qui avaient une vision pessimiste de l'âge avaient 2 fois plus de risques d'avoir une crise cardiaque que les optimistes...

J'évoquerai prochainement quelques initiatives concrètes d'institutions intergénérationnelles dans la rubrique "Vieillesse et société".
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Rencontres intergénérationnelles

Message par Briochin le Ven 25 Oct 2019 - 11:10

Merci Arno pour ce message. Bel argumentaire - beau plaidoyer !  Bravo !   J'adhère totalement aux idées émises dans ce message.
Ma mère, nonagénaire, qui vit seule en foyer en Bretagne a vu pour la première fois son arrière petite fille cet été et celà lui a remonté un moral parfois défaillant.
Je crois heureusement que ces rencontres intergénérationnelles vont se multiplier à l'avenir et tout cela ne peut que contribuer à améliorer la vie parfois un peu monotone de nos chers anciens.

Arno a écrit:J’aborde dans cet article l’un de mes chevaux de bataille des plus vigoureux !
Je remercie Pauline Laurent pour son enquête et Marie-Jeanne Galtier, directrice d’une crèche intergénérationelle.
J’ai pensé aussi aux enfants du forum nés depuis la création de celui-ci en 2013 ! Flavien (2014), Pierre (2015), Gaëtan (2016), Rose (2017) et Noémie (2019).
L'allongement de l'espérance de vie entraîne un nouveau phénomène : jusqu'à 5 générations cohabitent maintenant. Contrairement aux idées reçues, le vieillissement de la population s'accompagne aussi d'une amélioration de l'état de santé général. Les gens vivent mieux, et plus longtemps. D'ailleurs, seuls 5% des plus de 65 ans, et 16% des plus de 80 ans vivent en institution.
De plus en plus d'initiatives voient le jour, afin de permettre le mélange des générations. Sont notamment privilégiées les rencontres entre personnes âgées, et enfants, et ce pour d'excellentes raisons.

1- Avantages pour une personne âgée d’être au contact d’un enfant.


La joie naturelle des plus jeunes a un effet positif sur l'humeur, il est difficile de rester insensible au sourire d'un petit. En outre, participer aux jeux oblige à reprendre une activité physique de manière presque inconsciente. Les conséquences positives physiques s'accompagnent d'améliorations neurosensorielles et cognitives : le simple fait de répondre aux multiples questions des bambins permet au cerveau d'exercer une activité enrichissante. Leur présence fait revenir les souvenirs de notre propre enfance, et donne l'envie de raconter des histoires, ce qui est un très bon exercice de mémoire.
 
La présence d'un petit a aussi des effets extrêmement positifs sur l'estime de soi. S'occuper d'un enfant permet de se sentir utile, et c'est une activité particulièrement gratifiante. Il est important pour tous de sentir que - même si on a soi-même besoin d'aide sur certains aspects du quotidien, on est encore capable de rendre service et de prendre soin des autres.
 
C'est également un moyen très simple pour les personnes âgées de moins se sentir isolées. De plus, le regard d'un tout jeune permet de sortir de ses soucis du quotidien, pour vivre l'instant présent. Il est plus facile d'oublier sa maladie ou son infirmité, avec quelqu'un qui n'en a pas vraiment conscience, et qui n'a aucun a priori sur la personne en face de lui.
 
On a souvent observé qu’enfants et personnes âgées fonctionnent comme des vases communicants, au contact les uns des autres.

2- Avantages pour un enfant d’être au contact de personnes âgées.


Les bienfaits d’une telle initiative sont nombreux aussi pour un enfant. Il trouvera en une personne âgée quelqu'un qui a le temps et la patience de l'écouter, de prendre du temps pour lui. C'est une expérience qui aide donc à l'épanouissement psychologique et à la valorisation sociologique d’un petit. Souvent, il sortira plus apaisé d'un moment partagé avec ses aînés, qui eux au contraire sont revigorés par cette expérience.
« On a souvent observé qu’enfants et personnes âgées fonctionnent comme des vases communicants, au contact les uns des autres, explique Marie-Jeanne Galtier, directrice de la crèche intergénérationnelle « A Petits Pas » à Aspiran. Les personnes âgées ont un regain de présence et d’énergie, montrent l’envie de faire des efforts, tandis que les enfants, même les plus turbulents, s’apaisent et se calment à leur contact. »
Une personne âgée va pouvoir partager ses expériences et ses souvenirs avec la nouvelle génération, et leur faire l'apprentissage des choses qu'elle connaît. Naturellement baignés dans un monde très moderne, les jeunes apprennent ainsi du passé, que ce soient des valeurs, des croyances, du savoir, et bénéficient de l'amour inconditionnel qui leur est porté.

3- Préparer à une société qui valorise plus les Anciens


Il est également important pour un enfant d'apprendre tôt à être en contact avec la vieillesse et éventuellement le handicap. En effet, les visions stéréotypées négatives que les gens peuvent avoir sur la vieillesse se forment quand on est jeune. Mélanger les générations permet aux petits de grandir avec une vision positive du troisième âge, et des possibilités qui s'offriront à eux à cette période de leur vie. Des chercheurs américains ont démontré que les gens qui avaient une vision pessimiste de l'âge avaient 2 fois plus de risques d'avoir une crise cardiaque que les optimistes...

J'évoquerai prochainement quelques initiatives concrètes d'institutions intergénérationnelles dans la rubrique "Vieillesse et société".
Briochin
Briochin
Admin

Messages : 2510
Réputation : 21
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 65
Localisation : Fosses 95

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Vivre plus longtemps en... lisant !

Message par Arno le Dim 24 Nov 2019 - 23:32

Une étude révèle que les individus qui lisent des livres plus de 3h30 par semaine, soit plus d’une demie heure par jour, ont en moyenne une espérance de vie plus longue de deux ans. Comment est ce possible me direz-vous ? 
Bien entendu, ce n'est pas l'acte de lire en soi qui influe sur la longévité mais les modifications de comportement induites par cette activité. On relève notamment un plus grand esprit critique et une empathie plus prononcée qui sont des facteurs de survie !
Menée sur 12 ans, l’étude s’est appuyée sur le suivi de 3 653 volontaires âgés de 50 ans ou plus. Les chercheurs ont ainsi découvert que la lecture favorise la perception sociale, l’intelligence émotionnelle et l’empathie, des processus cognitifs associés à une meilleure chance de survie.
Mais bien sûr, la lecture d’un roman n’est pas la même que celui d’un magazine. Les chercheurs ont donc différencié les lecteurs en trois groupes : ceux qui ne lisent pas, ceux qui lisent moins de 30 minutes par jour et ceux qui lisent plus de 3h30 par semaine. Résultat ? Ils ont pu déterminer que les lecteurs chevronnés ont un taux de mortalité inférieur de 23% à ceux qui lisent moins de 30 minutes par jour !
 
Vous savez désormais ce qu’il vous reste à faire…
LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Lecteu10
Arno
Arno
Admin

Messages : 2530
Réputation : 36
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

LONGÉVITÉ ET PSYCHISME Empty Re: LONGÉVITÉ ET PSYCHISME

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum