LES GRANDS CENTENAIRES FRANÇAIS

Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Page 13 sur 31 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 22 ... 31  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie Billard

Message par TheMan le Ven 3 Mar 2017 - 15:44

Bonjour,

Je pensais que ce cas était de notoriété publique.
Mais, je m'aperçois que cela n'est pas le cas
L'acte de décès a été délivré le 02 juin 1976 (comme le tampon de la mairie, le précise) à Monsieur Grégoire (ami et chercheur récemment disparu) donc une trentaine d'année qui me l'a ensuite transmis. L'information date donc, depuis plus de 40 ans
je n'ai été que dépositaire de ces informations
Ce qui prouve bien, que nous ne sommes pas les 1ers sur le marché et que nous devons reconnaissance à nos prédécesseurs (Dany pour la Belgique et la France, Claude pour la France)
Cette dame est dcd le 13/07/1967 à  Vichy (Allier) (née le 15/01/1858 à Fleury-sur-Loire (Nièvre) ) à l'âge de 109 ans et 179 jours
En vue de mes connaissance, seules 2 personnes avaient vécu plus longtemps, avant elle.
Si jamais elle devait être validé et intégrer à une des listes administrées par Mr Guillaume, une reconnaissance via un remerciement même a titre posthume à Mr Claude Grégoire serait apprécié par votre serviteur.

Actes N et D disponibles  sur simple demande

Au revoir

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Message par TheMan le Ven 3 Mar 2017 - 15:27

Barti a écrit:

Remerciements à :
- Cyril pour les recherches fructueuses des trois pseudo-centenaires ardéchoises, qui ont permis de nourrir considérablement la base des faux
centenaires et alléger un peu celle des cas en attente.
- Dany Chambre pour la découverte des cas de Julie Joseph Douchet et Anne Follet
- Marie Jansana, journaliste de la Voix du Nord, pour l'hommage rendu à Augustine Delin 50 ans après son décès
- TheMan pour l'acte de décès de cette dernière

Merci pour ces 2 cas qui intègre pour moi la liste des doyennes de France
Merci aussi pour les remerciements, qui permet de contribuer à la reconnaissance du travail des différents chercheurs

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Derniers ajouts et validations

Message par Barti le Jeu 2 Mar 2017 - 19:10

Du côté des vrais centenaires, trois potentielles doyennes de France :

- Julie Joseph DOUCHET, veuve Jean François Joseph Moriaux et Henri Joseph Lestoquoy, née à Ligny-en-Cambrésis (Nord) le 31 octobre 1789 et morte dans la même commune le 24 février 1895 à l'âge de 105 ans et 116 jours.
Acte de décès

- Anne FOLLET, veuve Charles Jean Baptiste Dubert (fabricant de fauteuils à Paris), née à Baulme-la-Roche (Côte-d'Or) le 21 octobre 1811 et morte dans le onzième arrondissement de Paris le 15 décembre 1917 à l'âge de 106 ans et 55 jours.
Acte trouvable sur le site des archives de Paris

- Augustine Joséphine DELIN, veuve Xavier Louis Chevalier, née à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) le 27 février 1861 et morte à Helfaut (même département) le 9 avril 1967 à l'âge de 106 ans et 41 jours.

Du côté des faux centenaires démystifiés, les nouveaux cas sont encore plus nombreux :

- Madelon COURIOL, décédée à Larnas (Ardèche) le 4 mai 1861 à l'âge présumé de 103 ans, en fait née le 20 avril 1771 et âgée de 90 ans...
Acte de décès

- Catherine FULACHIER, décédée à Vinezac (Ardèche) le 2 avril 1865 à l'âge présumé de 103 ans, en fait née le 30 janvier 1771 et âgée de 94 ans...
Acte de décès

- Louise Catherine Élisabeth BAC, protestante décédée à Beauchastel (Ardèche) le 13 mai 1865 à l'âge présumé de 101 ans, en fait née le 1er juillet 1766 et âgée de 98 ans...
Acte de décès

- Jeanne LAMBERT, décédée à Blois (Loir-et-Cher) le 27 février 1884 à l'âge présumé de 103 ans, en fait née le 24 septembre 1784 et âgée de 99 ans...
Acte de décès

- Jeanne GOUTELLE, décédée à Saint-Étienne (Loire) le 3 avril 1884 à l'âge présumé de 103 ans, en fait née le 22 novembre 1787 et âgée de 96 ans...
Acte de décès

Remerciements à :
- Cyril pour les recherches fructueuses des trois pseudo-centenaires ardéchoises, qui ont permis de nourrir considérablement la base des faux
centenaires et alléger un peu celle des cas en attente.
- Dany Chambre pour la découverte des cas de Julie Joseph Douchet et Anne Follet
- Marie Jansana, journaliste de la Voix du Nord, pour l'hommage rendu à Augustine Delin 50 ans après son décès
- TheMan pour l'acte de décès de cette dernière
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Grands centenaires des années 60

Message par Barti le Mer 1 Mar 2017 - 11:45

TheMan a écrit:
Bonjour

Je vous envoie son acte de décès en suivant;

Elle est dcd le 09/04/1967 à Helfaut (PDC), ce qui lui fait un âge vénérable de 106 041 (calcul effectué sans tenir compte des heures et minutes de naissance et de décès)

Quant à son titre de doyenne présumée, je suis d'accord avec vous, je penche plutôt pour Marie Billard Vallée 15/01/1858 13/07/1967 109 179
A noter que, il y a tout juste 50 ans, la même problématique, sur le fait de connaître la véritable doyenne de France, se posait comme maintenant.
L'heure de l'informatique est arrivée, mais aussi celle de la vie privée.

Au revoir



Merci pour cet acte. Je l'intégrerai prochainement à notre liste.

Ce n'est que depuis la fin des années 1920 que je vois les journaux s'intéresser aux doyens et doyennes de France, notamment avec le cas de Catherine Chatonier (1819-1927). Avant cela, les journalistes faisant part du décès de doyens et doyennes locales sans jamais s'avancer sur le niveau national.
Cela n'empêche évidemment pas qu'encore de nos jours, on puisse commettre des erreurs par manque d'informations. La "destitution" récente d'Olympe Amaury au profit de Marie Liguinen en est un parfait exemple.

Je ne connais pas Marie Billard. Si vous possédez des informations plus précises sur son cas, je suis également preneur.

Encore merci !
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Augustine Delin

Message par TheMan le Mar 28 Fév 2017 - 0:07

Barti a écrit:
TheMan a écrit:C'est ce que titre l'excellent Journal, la voix du Nord , ce jour
La Voix du Nord
J'imagine, que cette dame ne doit pas être inconnue de notre spécialiste "cold Case", j'ai nommé l'excellent Guillaume Legris
Acte de Naissance et de Décès sur demande
Nonobstant, voici le contenu de l'article ci-dessous

Sur cette photo, Augustine Delin-Chevalier lève son verre, entouré de la cinquième génération de la famille. Elle fête alors ses 105 ans ! En 1966, La Voix du Nord ne manquait pas d’immortaliser l’anniversaire de la doyenne des Français, célébré par les communes d’Helfaut et d’Heuringhem.

Sa mémoire reste excellente, «  son appétit est solide et son cœur à toute épreuve  », s’émerveille le journal. Elle continue de se promener dans le village, et est même allée voter à la présidentielle de 1965 à la mairie d’Heuringhem.

Des gourmandises
Le cadeau offert par les élus locaux, raconte le chroniqueur de l’époque, contient rhum, champagne, gâteaux et chocolat, tout ce dont elle était, paraît-il, friande.
« Sa mémoire reste excellente, son appétit est solide et son cœur à toute épreuve »

Née à Boulogne-sur-Mer, et orpheline, elle est placée à 7 ans dans une ferme d’Heuringhem. Elle y grandit et y épouse, à 23 ans, Xavier Chevalier. Elle élève leurs sept enfants, en continuant à tenir la ferme. En 1960, elle s’installe à Helfaut, avec sa belle-fille Yvonne Chevalier, 75 ans.

Le même rituel
Ces enfants lui ont donné trente-cinq petits-enfants, quarante arrière-petits-enfants, et lors de ses 105 ans, elle compte quinze arrière-arrière-petits-enfants. Depuis ses 100 ans, c’était le même rituel pour fêter la vieille dame : «  Messe célébrée en l’église d’Helfaut à laquelle Augustine Delin assistait assise dans un fauteuil placé en tête des fidèles, puis réception à la mairie d’Helfaut  », est-il raconté sur le site helfaut-bilques.e-monsite.com, qui publie une photo de ses 100 ans, avec les familles Tartar, Misbare, Chevalier et Dubois. Le dimanche 26 février 1967, ce sera la dernière cérémonie, pour ses 106 ans. Elle s’éteindra le 9 avril 1967.

« Toujours un doute »
Parmi ses descendants, la fratrie Dubois est restée dans l’Audomarois. Sylviane Dubois-Lefebvre, qui avait 7 ans à son décès, se souvient : «  En revenant de l’école, on s’arrêtait chez elle. On y restait dix minutes pour prendre un jus d’orange. Je me rappelle qu’à la fin de sa vie, elle était aveugle. » Son frère Daniel vit dans la rue de sa trisaïeule, la rue de l’Espérance. «  On savait que c’était la doyenne de la commune, mais pas de France… », remarque-t-il. Et sa sœur d’ajouter : «  J’ai toujours un doute sur ce point, car on n’en parlait pas dans la famille, et il n’y avait rien de particulier qu’y s’ajoutait à la fête de la commune. »
La maison où elle a vécu est restée dans la famille, l’un de ses descendants y réside.

Je remets énormément son statut de doyenne des français en question, mais c'est un très bel âge pour l'époque.

Si vous avez son acte de décès, cela m'intéresse évidemment.

Bonjour

Je vous envoie son acte de décès en suivant;

Elle est dcd le 09/04/1967 à Helfaut (PDC), ce qui lui fait un âge vénérable de 106 041 (calcul effectué sans tenir compte des heures et minutes de naissance et de décès)

Quant à son titre de doyenne présumée, je suis d'accord avec vous, je penche plutôt pour Marie Billard Vallée 15/01/1858 13/07/1967 109 179
A noter que, il y a tout juste 50 ans, la même problématique, sur le fait de connaître la véritable doyenne de France, se posait comme maintenant.
L'heure de l'informatique est arrivée, mais aussi celle de la vie privée.

Au revoir



TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Augustine Delin

Message par Barti le Lun 27 Fév 2017 - 20:00

TheMan a écrit:C'est ce que titre l'excellent Journal, la voix du Nord , ce jour
La Voix du Nord
J'imagine, que cette dame ne doit pas être inconnue de notre spécialiste "cold Case", j'ai nommé l'excellent Guillaume Legris
Acte de Naissance et de Décès sur demande
Nonobstant, voici le contenu de l'article ci-dessous

Sur cette photo, Augustine Delin-Chevalier lève son verre, entouré de la cinquième génération de la famille. Elle fête alors ses 105 ans ! En 1966, La Voix du Nord ne manquait pas d’immortaliser l’anniversaire de la doyenne des Français, célébré par les communes d’Helfaut et d’Heuringhem.

Sa mémoire reste excellente, «  son appétit est solide et son cœur à toute épreuve  », s’émerveille le journal. Elle continue de se promener dans le village, et est même allée voter à la présidentielle de 1965 à la mairie d’Heuringhem.

Des gourmandises
Le cadeau offert par les élus locaux, raconte le chroniqueur de l’époque, contient rhum, champagne, gâteaux et chocolat, tout ce dont elle était, paraît-il, friande.
« Sa mémoire reste excellente, son appétit est solide et son cœur à toute épreuve »

Née à Boulogne-sur-Mer, et orpheline, elle est placée à 7 ans dans une ferme d’Heuringhem. Elle y grandit et y épouse, à 23 ans, Xavier Chevalier. Elle élève leurs sept enfants, en continuant à tenir la ferme. En 1960, elle s’installe à Helfaut, avec sa belle-fille Yvonne Chevalier, 75 ans.

Le même rituel
Ces enfants lui ont donné trente-cinq petits-enfants, quarante arrière-petits-enfants, et lors de ses 105 ans, elle compte quinze arrière-arrière-petits-enfants. Depuis ses 100 ans, c’était le même rituel pour fêter la vieille dame : «  Messe célébrée en l’église d’Helfaut à laquelle Augustine Delin assistait assise dans un fauteuil placé en tête des fidèles, puis réception à la mairie d’Helfaut  », est-il raconté sur le site helfaut-bilques.e-monsite.com, qui publie une photo de ses 100 ans, avec les familles Tartar, Misbare, Chevalier et Dubois. Le dimanche 26 février 1967, ce sera la dernière cérémonie, pour ses 106 ans. Elle s’éteindra le 9 avril 1967.

« Toujours un doute »
Parmi ses descendants, la fratrie Dubois est restée dans l’Audomarois. Sylviane Dubois-Lefebvre, qui avait 7 ans à son décès, se souvient : «  En revenant de l’école, on s’arrêtait chez elle. On y restait dix minutes pour prendre un jus d’orange. Je me rappelle qu’à la fin de sa vie, elle était aveugle. » Son frère Daniel vit dans la rue de sa trisaïeule, la rue de l’Espérance. «  On savait que c’était la doyenne de la commune, mais pas de France… », remarque-t-il. Et sa sœur d’ajouter : «  J’ai toujours un doute sur ce point, car on n’en parlait pas dans la famille, et il n’y avait rien de particulier qu’y s’ajoutait à la fête de la commune. »
La maison où elle a vécu est restée dans la famille, l’un de ses descendants y réside.

Je remets énormément son statut de doyenne des français en question, mais c'est un très bel âge pour l'époque.

Si vous avez son acte de décès, cela m'intéresse évidemment.
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il y a cinquante ans, la doyenne des Français était audomaroise

Message par TheMan le Lun 27 Fév 2017 - 15:23

Bonjour

C'est ce que titre l'excellent Journal, la voix du Nord , ce jour
 La Voix du Nord

J'imagine, que cette dame ne doit pas être inconnue de notre spécialiste "cold Case", j'ai nommé l'excellent Guillaume Legris
Acte de Naissance et de Décès sur demande
Nonobstant, voici le contenu de l'article ci-dessous

Sur cette photo, Augustine Delin-Chevalier lève son verre, entouré de la cinquième génération de la famille. Elle fête alors ses 105 ans ! En 1966, La Voix du Nord ne manquait pas d’immortaliser l’anniversaire de la doyenne des Français, célébré par les communes d’Helfaut et d’Heuringhem.

Sa mémoire reste excellente, «  son appétit est solide et son cœur à toute épreuve  », s’émerveille le journal. Elle continue de se promener dans le village, et est même allée voter à la présidentielle de 1965 à la mairie d’Heuringhem.

Des gourmandises
Le cadeau offert par les élus locaux, raconte le chroniqueur de l’époque, contient rhum, champagne, gâteaux et chocolat, tout ce dont elle était, paraît-il, friande.
« Sa mémoire reste excellente, son appétit est solide et son cœur à toute épreuve »

Née à Boulogne-sur-Mer, et orpheline, elle est placée à 7 ans dans une ferme d’Heuringhem. Elle y grandit et y épouse, à 23 ans, Xavier Chevalier. Elle élève leurs sept enfants, en continuant à tenir la ferme. En 1960, elle s’installe à Helfaut, avec sa belle-fille Yvonne Chevalier, 75 ans.

Le même rituel
Ces enfants lui ont donné trente-cinq petits-enfants, quarante arrière-petits-enfants, et lors de ses 105 ans, elle compte quinze arrière-arrière-petits-enfants. Depuis ses 100 ans, c’était le même rituel pour fêter la vieille dame : «  Messe célébrée en l’église d’Helfaut à laquelle Augustine Delin assistait assise dans un fauteuil placé en tête des fidèles, puis réception à la mairie d’Helfaut  », est-il raconté sur le site helfaut-bilques.e-monsite.com, qui publie une photo de ses 100 ans, avec les familles Tartar, Misbare, Chevalier et Dubois. Le dimanche 26 février 1967, ce sera la dernière cérémonie, pour ses 106 ans. Elle s’éteindra le 9 avril 1967.

« Toujours un doute »

Parmi ses descendants, la fratrie Dubois est restée dans l’Audomarois. Sylviane Dubois-Lefebvre, qui avait 7 ans à son décès, se souvient : «  En revenant de l’école, on s’arrêtait chez elle. On y restait dix minutes pour prendre un jus d’orange. Je me rappelle qu’à la fin de sa vie, elle était aveugle. » Son frère Daniel vit dans la rue de sa trisaïeule, la rue de l’Espérance. «  On savait que c’était la doyenne de la commune, mais pas de France… », remarque-t-il. Et sa sœur d’ajouter : «  J’ai toujours un doute sur ce point, car on n’en parlait pas dans la famille, et il n’y avait rien de particulier qu’y s’ajoutait à la fête de la commune. »
La maison où elle a vécu est restée dans la famille, l’un de ses descendants y réside.

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernières validations et ajouts divers

Message par Barti le Jeu 23 Fév 2017 - 19:55

4 anciens grands centenaires rejoignent la liste 2 :

- Geneviève Françoise Claire de LOUBENS de VERDALLE, veuve Jean Baptiste Amand Michel Maurice de Bar, née le 10 octobre 1791 à Paris et morte le 3 février 1896 à Saint-Priest (Creuse), âgée de 104 ans et 116 jours. Validée grâce à son acte de mariage car l'acte de naissance parisien n'existe plus.

- Geneviève MALLET, veuve Louis Texier, née à Moncoutant (Deux-Sèvres) le 17 octobre 1802 et morte dans la même commune le 9 avril 1907 âgée de 104 ans et 174 jours.
Acte de décès

- Jeanne RICHAGUE, veuve Jean Laumonier, née à Saint-Laurent-Médoc (Gironde) le 10 juillet 1808 et morte dans la même commune le 24 mars 1914, âgée de 105 ans et 257 jours.
Acte de décès

- Anne RENAUD, veuve Pierre Sire, née à Fuissé (Saône-et-Loire) le 27 juin 1830 et morte à Prissé (Saône-et-Loire) le 18 juin 1934 à l'âge de 103 ans et 357 jours.

Une revalidation a été effectuée par notre ami Cyril pour Marie-Jeanne Roux (1783-1889), qui, à l'âge de 106 ans et 247 jours, est très certainement le record de longévité français pour la période 1880-1900. La distance (227 km) entre ses communes de naissance et de décès rendait l'affaire difficile, mais il a finalement été prouvé à quasi 100% que ce cas est authentique. Merci donc à Cyril pour son rapide et efficace travail de fourmi qui a permis de localiser un grand nombre de documents familiaux et ainsi dissiper les éventuels doutes sur la longévité de cette "supercentenaire d'époque" !

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, en voici malheureusement une mauvaise : Elle concerne Jean Pignot (1800-1906?), l'un des anciens centenaires les plus célèbres car répertorié sur Wikipédia depuis de nombreuses années.
La mairie de Montpon-Ménestérol, commune où il aurait trouvé la mort durant l'automne 1906 à l'âge de + de 106 ans, m'a malheureusement certifié que son acte de décès n'apparaissait nulle part sur ses registres. Doit-on voir là un fake ou bien une erreur de l'article annonçant sa mort (qui pourtant insistait bien sur le lieu de décès) ? Rien ne permet actuellement de répondre à cette question, mais j'espère bien résoudre ce mystère...

Lien de l'article de la Revue Illustrée du tout sud-ouest (novembre 1906)
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Angélique Goulin

Message par Barti le Ven 17 Fév 2017 - 19:24

TheMan a écrit:
Barti a écrit:
TheMan a écrit:Bonjour

Je viens de trouver dans des archives un acte de Naissance au nom de Angélique Louise Goulin né le 02/02/1849 à Cugand (Vendée)

Je n'ai pas d'autres référence sur ce cas

Ce nom évoque t'il quelque chose à l'un d'entre vous ?

merci

J'ai effectivement trouvé un résultat assez étonnant correspondant à cette dame en tapant les mots clés ("111 ans" "1960").

"Goulin Angélique, fille de Goulin Jacques et Besson Honorine, née le 2 février 1849 à Cugand, décédée le 12 février 1960 à Châteaubriand (35) à l'âge de 111 ans, unie à Bailleux Gustave François".
La commune de décès doit être Châtraubriant dans le département de la Loire-Atlantique.

En l'absence de mention marginale sur l'acte de naissance (même si cela ne veut rien dire), et en ayant en tête les nombreux "canulars" dus à des erreurs de date sur les sites de généalogie, je ne sais pas s'il faut prêter une attention supérieure à cette dame.

Est-ce la même source dont vous vous êtes servi ?

Non, je n'avais fait aucune recherche sur ce nom. Cette Personne m'était inconnue jusqu'à aujourd'hui
Normalement, je trouve dans ces archives soit les 2 actes soit une note explicative, mais là rien.

Désolé,

Dans ce cas, soit la source de celui qui a déposé cet acte est la même que la mienne (et peut donc être remise en question), soit elle est différente et nous avons peut-être affaire à une vieille supercentenaire inconnue.

Je vais demander l'acte de décès à la mairie de Châteaubriant et vous tenir au courant de la réponse.
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Angélique Louise Goulin

Message par TheMan le Ven 17 Fév 2017 - 18:50

Barti a écrit:
TheMan a écrit:Bonjour

Je viens de trouver dans des archives un acte de Naissance au nom de Angélique Louise Goulin né le 02/02/1849 à Cugand (Vendée)

Je n'ai pas d'autres référence sur ce cas

Ce nom évoque t'il quelque chose à l'un d'entre vous ?

merci

J'ai effectivement trouvé un résultat assez étonnant correspondant à cette dame en tapant les mots clés ("111 ans" "1960").

"Goulin Angélique, fille de Goulin Jacques et Besson Honorine, née le 2 février 1849 à Cugand, décédée le 12 février 1960 à Châteaubriand (35) à l'âge de 111 ans, unie à Bailleux Gustave François".
La commune de décès doit être Châtraubriant dans le département de la Loire-Atlantique.

En l'absence de mention marginale sur l'acte de naissance (même si cela ne veut rien dire), et en ayant en tête les nombreux "canulars" dus à des erreurs de date sur les sites de généalogie, je ne sais pas s'il faut prêter une attention supérieure à cette dame.

Est-ce la même source dont vous vous êtes servi ?

Non, je n'avais fait aucune recherche sur ce nom. Cette Personne m'était inconnue jusqu'à aujourd'hui
Normalement, je trouve dans ces archives soit les 2 actes soit une note explicative, mais là rien.

Désolé,

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Angélique Goulin

Message par Barti le Ven 17 Fév 2017 - 17:07

TheMan a écrit:Bonjour

Je viens de trouver dans des archives un acte de Naissance au nom de Angélique Louise Goulin né le 02/02/1849 à Cugand (Vendée)

Je n'ai pas d'autres référence sur ce cas

Ce nom évoque t'il quelque chose à l'un d'entre vous ?

merci

J'ai effectivement trouvé un résultat assez étonnant correspondant à cette dame en tapant les mots clés ("111 ans" "1960").

"Goulin Angélique, fille de Goulin Jacques et Besson Honorine, née le 2 février 1849 à Cugand, décédée le 12 février 1960 à Châteaubriand (35) à l'âge de 111 ans, unie à Bailleux Gustave François".
La commune de décès doit être Châtraubriant dans le département de la Loire-Atlantique.

En l'absence de mention marginale sur l'acte de naissance (même si cela ne veut rien dire), et en ayant en tête les nombreux "canulars" dus à des erreurs de date sur les sites de généalogie, je ne sais pas s'il faut prêter une attention supérieure à cette dame.

Est-ce la même source dont vous vous êtes servi ?
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mmes Le Bars et Ferrapy

Message par Barti le Ven 17 Fév 2017 - 17:01

TheMan a écrit:Bonjour

Voila une dame qui va faire plaisir aux nombreux bretons présents sur ce site

Marie-Jeanne Le Bars Pluenec
23/08/1831 Saint-Clet                Côtes d'Armor (22) Bretagne (53)
12/01/1933 Saint-Quay-Portrieux Côtes d'Armor (22) Bretagne (53)
Age : 101 142 (les heures de Naissance et de décès non pris en compte)

Actes Disponible sur demande

Merci

TheMan a écrit:Bonjour

Marie Anne Ferrapy Finat
née      le 09/07/1830     à Saint-Symphorien-sous-Chomérac Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)
dcd      le 28/04/1932     à Flaviac                                         Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)
mariée le 17/12/1859     à Flaviac                                          Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)

donc à l'âge de 101_294

Actes de Naissance, Mariage et décès sur demande

Appelée Marianne sur son acte de Naissance, Marie sur son acte de mariage et Marie-Anne sur son acte de décès (va comprendre Charles)

Merci


Ces dames sont un peu jeunes mais leurs actes de décès m'intéressent toujours.

Après les bretonnes et les ardéchoises, si vous avez une marnaise en stock, pensez à moi. Laughing
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Anglélique Louise Goulin

Message par TheMan le Ven 17 Fév 2017 - 16:36

Bonjour

Je viens de trouver dans des archives un acte de Naissance au nom de Angélique Louise Goulin né le 02/02/1849 à Cugand (Vendée)

Je n'ai pas d'autres référence sur ce cas

Ce nom évoque t'il quelque chose à l'un d'entre vous ?

merci

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marie Anne Ferrapy Finat

Message par TheMan le Ven 17 Fév 2017 - 16:04

Bonjour

Marie Anne Ferrapy Finat
née le 09/07/1830 à Saint-Symphorien-sous-Chomérac Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)
dcd le 28/04/1932 à Flaviac Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)
mariée le 17/12/1859 à Flaviac Ardèche (7)Auvergne-Rhône-Alpes (84)

donc à l'âge de 101_294

Actes de Naissance, Mariage et décès sur demande

Appelée Marianne sur son acte de Naissance, Marie sur son acte de mariage et Marie-Anne sur son acte de décès (va comprendre Charles)

Merci


TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une Bretonne Ancienne

Message par TheMan le Jeu 16 Fév 2017 - 22:29

Bonjour

Voila une dame qui va faire plaisir aux nombreux bretons présents sur ce site

Marie-Jeanne Le Bars Pluenec
23/08/1831 Saint-Clet Côtes d'Armor (22) Bretagne (53)
12/01/1933 Saint-Quay-Portrieux Côtes d'Armor (22) Bretagne (53)
Age : 101 142 (les heures de Naissance et de décès non pris en compte)

Actes Disponible sur demande

Merci

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ajouts et validations des deux dernières semaines

Message par Barti le Jeu 16 Fév 2017 - 11:23

Du lourd du côté des centenaires vérifiés, avec :

- Marie Catherine Victoire LEMERCIER, veuve Nicolas Victor Delacroix, née à Bliquetuit (Seine-Maritime) le 10 décembre 1754 et morte le 8 juin 1859 à La Trinité-du-Mont (Seine-Maritime) à l'âge de 104 ans et 180 jours.
Acte de décès

- Sébastien GUENOT-GRANDPRÉ, veuf Anne Guenot-Laforêt, né le 30 mars 1792 à Corbigny (Nièvre) et mort dans la même commune le 10 janvier 1895 âgé de 102 ans et 286 jours.
Acte de décès

- Marie RIBÈRE (née d'ARRIVERE, mais dont le nom de famille a été modifiée au long de sa vie), veuve Pierre Beighau en premières noces et Jean Chiberry en secondes, née à Dognen (Pyrénées-Atlantiques) le 16 février 1791 et morte à Navarrenx (même département) le 26 janvier 1895 à l'âge de 103 ans et 344 jours.
Acte de décès

- Claudine dite Claude LAFFITTE, veuve Jean Dougnac-Palé, née le 7 juillet 1790 à Seix (Ariège), ainsi qu'en attestent ses actes de naissance et de mariage, et morte dans la même commune le 24 septembre 1896 à l'âge de 106 ans et 79 jours.
Acte de décès

- Catherine Pauline Élisabeth Anna CHENON, veuve Jacques Germain Édouard Devilleneuve, née à Chateaumeillant (Cher) le 8 avril 1831 et morte dans la commune voisine de Néret (Indre) le 21 octobre 1935 âgée de 104 ans et 197 jours.

Du côté des centenaires non vérifiés ou à problèmes, Cyril a effectué un travail de recherche sur la centenaire ardéchoise Marianne Aulagnet, morte à Dornas le 18 décembre 1898 à l'âge de 102 ans. L'acte de naissance trouvé, en date du 1er décembre 1795, lui attribuerait étrangement un an de plus. Cependant, les documents de mi-vie localisés ne collent pas du tout avec l'âge revendiqué à son décès et les informations de l'acte de naissance (ex : un rajeunissement récurrent de 10 ans). Seul l'acte de décès est fidèle (ou presque), et a sans doute été rédigé à la vue de l'acte de naissance qui ne se réfère potentiellement pas à la même personne.
Le mystère reste entier en attente de nouvelles informations que pourront peut-être nous fournir les registres paroissiaux de la commune, telles que des naissances et décès qui n'auraient jamais été déclarés en mairie.

La liste des centenaires faux fait quant à elle entrer une petite nouvelle : Marie Rose Campana, qui avait effectivement 6 ans de moins et 101 ans à sa mort : un âge très certainement insuffisant pour l'année 1952.
Merci à TheMan pour l'acte de décès et les recherches entreprises afin de "démystifier" ce cas.
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Apoline Gaspard Grandjean Bouzanville

Message par Barti le Mer 8 Fév 2017 - 11:59

TheMan a écrit:Bonjour

Cette dame est le 12/03/1826 à Richardménil Meurthe-et-Moselle (54) Grand-Est (44) et
et dcd le 15/03/1929 à Nancy  Meurthe-et-Moselle (54) Grand-Est (44)
à l'âge de 103 ans et 3 jours (heures de naissance et de deces non pris en compte)

Acte de Naissance et de décès disponible sur simple de demande

Merci

Bonjour.

Ce cas nous est entièrement inconnu. J'accepte donc vos documents avec plaisir.

Merci beaucoup !
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Apoline Gaspard Grandjean Bouzanville Lallement de Liscourt

Message par TheMan le Mer 8 Fév 2017 - 9:58

Bonjour

Cette dame est le 12/03/1826 à Richardménil Meurthe-et-Moselle (54) Grand-Est (44) et
et dcd le 15/03/1929 à Nancy Meurthe-et-Moselle (54) Grand-Est (44)
à l'âge de 103 ans et 3 jours (heures de naissance et de deces non pris en compte)

Acte de Naissance et de décès disponible sur simple de demande

Merci

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernières recherches effectuées

Message par Barti le Jeu 2 Fév 2017 - 14:59

4 nouveaux cas rejoignent la liste 2 (anciens centenaires vérifiés) :

- Charlotte Louise MAGNIEUNIN, veuve Antoine Marie Étienne Lacène, née à Lyon le 1er décembre 1779 et décédée à Écully (Rhône) le 5 décembre 1882 âgée de 103 ans et 4 jours.
Son époux fut maire d'Écully et était également cousin germain de la centenaire (la génétique peut expliquer qu'il soit lui-même mort à 89 ans et demi).
Acte de décès

- Marie Geneviève Judith DOUTRIAU, veuve Jacques François Dournel, née à Offekerque (Pas-de-Calais) le 1er décembre 1784 et morte à Petite-Synthe (Nord) le 29 novembre 1885 âgée de 100 ans et 363 jours.
Acte de décès

- Susanne HUET, veuve Clair Côme Alexandre Bert, née à Clermont (Oise) le 11 mars 1788 et décédée à l'hospice de Neuilly-sur-Seine le 1er novembre 1891 âgée de 103 ans et 235 jours.
Acte de décès

- Jean Claude BESANÇON, veuf en secondes noces d'Anne Judith Chion, né le 31 août 1802 à Voreppe (Isère) et rappelé à Dieu le 7 septembre 1905 à Grenoble (Isère), âgé de 103 ans et 7 jours.
Acte de décès

Les deux premières ont été découvertes par Dany Chambre.

J'ai également intégré à la liste 3 le couple de centenaires Ignace Gallot - Marguerite Bigot, décédés à Paris en 1866 à deux jours d'intervalle. Bien que leur découverte date de l'été 2015, je n'ai réussi à retrouver leurs actes de décès que cette semaine. Chacun d'entre eux prétendait être âgé de plus de 105 ans !
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Campana

Message par TheMan le Dim 29 Jan 2017 - 17:32

Barti a écrit:

Vous pouvez me les envoyer à cette adresse :
guillaume.legris@yahoo.fr
Dois-je conclure que vous refusez de partager vos "Cold Cases" ?


Bonjour
Les documents ont été envoyés en mail privé (AN, AM,AD)
Non, je partagerai mes cold cases inconnus comme mes supercentenaires inconnus à mon gré et avec parcimonie en fonction du climat respectueux.
Merci

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Antoinette, Antoinette et Antoinette

Message par Barti le Sam 28 Jan 2017 - 21:00

TheMan a écrit:Bonjour

Je prends acte de votre décision et je la respecte.
Concernant la date de mariage, ma mémoire m'a fait défaut, il s'agit du 13/02/1968
Concernant l'adverbe "souvent" que vous avez utilisé, j'aurais employé le terme "de temps en temps", mais ces 2 expressions sont très subjectives selon le point de vue de chacun.
Pouvez vous m'informer de votre mail, que je vous envoie les actes de naissance et de décès.

Merci

Vous pouvez me les envoyer à cette adresse :
guillaume.legris@yahoo.fr

Dois-je conclure que vous refusez de partager vos "Cold Cases" ?

TheMan a écrit:Merci pour cette précision concernant les Antoinette et la précision sur celle que je pensait à tort être la dame de 105 ans

Peut être que ce couple a eu avant la  1ere des Antoinette connue,  une 1er autre Antoinette (si l'on considère une période de gestation de 275 jours) qui aurait pu avoir 105 ans presque"pile poil" Smile
Apres tout jamais 3 sans 4 .....

Les autres 2 Antoinettes sont t'elles nés dans la même commune ?

Quelle est la commune de mariage de la 1ere Antoinette ?

Reste a trouver ce fameux Mr Terrier (ma copie de décès étant très floue je ne suis pas sur de l'orthographe du  nom de son mari) et son mariage avec Antoinette

Autre Solution, peut être que Mr le Curé, devant tant d'Antoinette, aurait confondu la date de naissance de la première lors du décès de la 2° ou 3° ..... ou alors exagéré sciemment ?

Bizarre quand même que ce faux cas soit remonté a nos oreilles, je n'ai pas trouvé dans mes archives une quelquonque documentation sur ce cas (carte postale ou petit article)
Je ne sais plus qui m'a donné l'information

Savez vous d'où vient cette information ?

Merci

Je n'ai qu'un article qui annonce son décès. Il est tiré du Stéphanois (édition du 21 février 1903), qui est probablement la source de votre date de naissance.


Je doute très fortement qu'une 4ème homonyme soit née avant celle-ci. En effet, aucune autre Antoinette Gouttefarge n’apparaît sur la table décennale 1793-1802. Mieux encore : les parents se sont mariés la veille même de la naissance de la 1ère (soit le 7 mai 1798, certainement dans le but de légitimer leur fille).
Les 2 autres Antoinette sont également nées à Tours-sur-Meymont (et non pas Tours dans le 37). L'aînée des trois s'est mariée à Olliergues le 1er août 1826 et est décédée à Tours-sur-Meymont le 17 décembre 1852.

Effectivement l'acte de mariage nous serait bien utile, mais je ne l'ai pas localisé pour le moment (c'est pourquoi je vous ai demandé si vous aviez des infos complémentaires).
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gouttefarge-Mayet

Message par TheMan le Sam 28 Jan 2017 - 19:02

Merci pour cette précision concernant les Antoinette et la précision sur celle que je pensait à tort être la dame de 105 ans

Peut être que ce couple a eu avant la  1ere des Antoinette connue,  une 1er autre Antoinette (si l'on considère une période de gestation de 275 jours) qui aurait pu avoir 105 ans presque"pile poil" Smile
Apres tout jamais 3 sans 4 .....

Les autres 2 Antoinettes sont t'elles nés dans la même commune ?

Quelle est la commune de mariage de la 1ere Antoinette ?

Reste a trouver ce fameux Mr Terrier (ma copie de décès étant très floue je ne suis pas sur de l'orthographe du  nom de son mari) et son mariage avec Antoinette

Autre Solution, peut être que Mr le Curé, devant tant d'Antoinette, aurait confondu la date de naissance de la première lors du décès de la 2° ou 3° ..... ou alors exagéré sciemment ?

Bizarre quand même que ce faux cas soit remonté a nos oreilles, je n'ai pas trouvé dans mes archives une quelquonque documentation sur ce cas (carte postale ou petit article)
Je ne sais plus qui m'a donné l'information

Savez vous d'où vient cette information ?

Merci

[quote="Barti"][quote="TheMan"]

Le couple Gouttefarge-Mayet a effectivement eu 3 filles prénommées Antoinette (originalité bonjour), et il semblerait qu'aucune d'entre elles n'ait trouvé la mort en bas âge.
J'imagine les énormes quiproquos qui devaient survenir lors des discussions familiales.  Laughing

Malheureusement, la première, née le 19 Floréal an VI (8 mai 1798), est la seule pour laquelle j'ai réussi à localiser un acte de décès pouvant être relié incontestablement à son acte de naissance : Elle a épousé un certain Benoit Fafournoux en 1826 et a rendu l'âme le 17 décembre 1852 à Tours-sur-Meymont. Ce n'est donc pas la bonne !
Reste deux actes de naissance possibles : 11 janvier 1810 et 2 avril 1815. Dans les deux cas, nous n'avons aucune centenaire, c'est pourquoi je l'ai intégrée depuis longtemps à la base 3.

Note de l'administrateur : Utilisez le bouton "CITER" du message qui vous intéresse. Vous obtenez un encadrement de l'intégralité du message et vous pouvez supprimer toutes les parties du message qui ne vous intéressent pas. Merci.

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Message par TheMan le Sam 28 Jan 2017 - 18:08

Bonjour

Je prends acte de votre décision et je la respecte.
Concernant la date de mariage, ma mémoire m'a fait défaut, il s'agit du 13/02/1968
Concernant l'adverbe "souvent" que vous avez utilisé, j'aurais employé le terme "de temps en temps", mais ces 2 expressions sont très subjectives selon le point de vue de chacun.
Pouvez vous m'informer de votre mail, que je vous envoie les actes de naissance et de décès.

Merci

Note de l'administrateur : Votre message n'est pas titré. Vous citez une conversation très longue sans aucune sélection. Je n'ai guère le temps de faire une étude de texte pour vous trouver un titre adapté. Comprenez que les titres de messages facilitent la lecture du forum. Merci.
Barti a écrit:
TheMan a écrit:
Il me semble avoir découvert l'acte de naissance Mme Gouttefarge , épouse Ferrier, le 19 floréal An VI (08/05/1797) à 08h00 à Tours Indre-et-Loire (37). (père Antoine et mère Mayet ou Maget)
Les noms et prénoms du père et de la mère sont équivalents à ceux de l'acte de décès (même si mon scan est de mauvaise qualité).
ce qui lui ferait, en faisant abstraction des heures de naissance et de décès 105 ans et 286 jours ce qui ferait d'elle une doyenne provisoire des françaises à la suite de Marie Le Seur 20/02/1797 -01/02/1903

Le couple Gouttefarge-Mayet a effectivement eu 3 filles prénommées Antoinette (originalité bonjour), et il semblerait qu'aucune d'entre elles n'ait trouvé la mort en bas âge.
J'imagine les énormes quiproquos qui devaient survenir lors des discussions familiales.  Laughing

Malheureusement, la première, née le 19 Floréal an VI (8 mai 1798), est la seule pour laquelle j'ai réussi à localiser un acte de décès pouvant être relié incontestablement à son acte de naissance : Elle a épousé un certain Benoit Fafournoux en 1826 et a rendu l'âme le 17 décembre 1852 à Tours-sur-Meymont. Ce n'est donc pas la bonne !
Reste deux actes de naissance possibles : 11 janvier 1810 et 2 avril 1815. Dans les deux cas, nous n'avons aucune centenaire, c'est pourquoi je l'ai intégrée depuis longtemps à la base 3.

TheMan a écrit:
Concernant Mme Campana oui, je possède l' acte de décès et j'accepte de le partager

Vous pouvez me l'envoyer en message privé ou par mail. Je tenterai ensuite de retrouver les autres actes que vous avez cité.  Smile

TheMan a écrit:
Concernant, le partage d'informations a grande échelle, celle-ci ne peux être réalisé que si nous avons des critères de documentations communs.
Ce qui ne semble pas être le cas, comme par exemple sur le mode de calcul de l'âge, sur la place du nom de jeune fille dans la présentation du cas
Même si je peux comprendre que pour un forum destiné aussi au grand public, le nom marital est celui qui est le plus souvent utilisé par les medias d'hier et d'aujourd'hui et donc est celui avec lequel le "grand Public" se réfère.

Non, je voulais parler d'un partage d'informations qui nous permettrait d'alimenter nos listes respectives en vérifiant les cas pour l'un, et en en ajoutant pour l'autre. Il ne s'agit en aucun cas de créer une liste unique. Chacun donc est libre de présenter les données comme il le souhaite, tant que l'autre arrive à les déchiffrer (sauf si toute votre base est codée mais j'en doute).
Je pense ne pas être dans le faux en affirmant que vous vous êtes souvent servi des informations publiées ici-même pour alimenter la vôtre.  Wink

TheMan

Messages : 222
Date d'inscription : 10/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi les exagérations d'âge sont-elles si fréquentes pour les "vieillards" ?

Message par Barti le Sam 28 Jan 2017 - 14:10

Après avoir longtemps cherché une explication, j'ai finalement retenu plusieurs facteurs :

- Les intéressés ne connaissaient pas leur date de naissance
A une période où la mortalité infantile était très élevée, les parents ne prenaient peut-être pas la peine de mémoriser la date de naissance de leurs enfants. Il faut aussi mettre en avant le fait que les homonymes étaient courants dans une même fratrie, ce qui pouvait entraîner des confusions.
J'ai lu il y a plusieurs mois que les futurs mariés de la proche période post-révolutionnaire réclamaient leur acte de baptême au curé sans connaître leur date de naissance exacte, mais en ayant une idée assez précise de leur âge (chose qui devait se perdre au cours des années). Il était donc assez facile de retrouver le document et la date de naissance, d'autant plus que si la famille proche pouvait éventuellement fournir des renseignements importants, cela devenait difficile lorsque tous les contemporains avaient disparu.
L'acte de baptême n'était pas indispensable pour les mariages à l'époque où ceux-ci étaient tenus par les curés, ce qui n'aidait pas le/la marié(e) à connaître sa date de naissance.

- Les proches ne connaissaient pas la date de naissance
En cas de fréquentation récurrente avec l'intéressé(e), il est probable que les échanges d'informations amènent à une bonne connaissance de la vie de l'individu par ceux qui viennent plus tard déclarer le décès, mais en cas d'isolement ou de manque de famille proche, les morts emportent souvent leur secret dans la tombe et l'on se retrouve avec des actes de décès grouillant de phrases telles que "sans autres renseignements connus du déclarant" : c'est la bête noire du chercheur.

- Une volonté de fierté et de prestige : l'exagération est volontaire
En remontant plusieurs années plus tôt, il n'est pas rare de trouver, parmi les centenaires du XIXème siècle ayant menti sur leur âge, des actes de mariage où la date de naissance est correcte et bien précisée, ce qui n'empêche pas de se retrouver avec un âge différent lors du décès.
Ce cas de figure s'est produit avec de nombreux faux centenaires récemment ajoutés à la liste 3 : Jeanne Brun, Véronique Roulon, Françoise Fabre, et probablement Marie-Rose Campana citée par TheMan.
Quel serait l'intérêt de mentir sur son âge ? Quand je vois dans plusieurs articles d'époque que le fait de devenir le doyen ou la doyenne de toute une région provoquait un gain d'intérêt, une fierté et souvent même une aide économique à l'intéressé, la réponse est toute trouvée...

Je ne pense pas que le problème provienne d'un "mensonge" du curé. Ce n'est pas lui qui décidait à quel âge mourrait le centenaire. Mettons-nous dans le contexte : il ne faisait qu'inscrire une information peu détaillée sur un bout de papier que presque personne ne pouvait lire à l'époque à cause de la faible proportion de lettrés, et qui n'avait pas pour vocation à être lue et dépouillée dans un futur but généalogique (je me souviens particulièrement d'une phrase écrite par un curé en fin de page, déclarant explicitement que personne n'irait jamais lire ses actes).
avatar
Barti
Admin

Messages : 724
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 20
Localisation : Reims

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Longevie

Message par Cyril le Ven 27 Jan 2017 - 19:50

longeviecentenaires a écrit:Le petit village de Longevie, commune de Novacelles(63220) a eu plusieurs centenaires à l'époque royale ! Il n'y en a plus aujourd'hui, on rattache cela au système d'adduction d'eau potable, qui permet aux habitants de ne plus boire l'eau de leur puits. Notre région du Massif Central a connu plusieurs super centenaires, depuis Anthonia Gourgouillon, près de Sauxillanges, de Crapone dans l'Ardèche, sur une ? faille Vichy- Livradois Ardèche ?? à vérifier !???
A bientôt.
Bonjour, comme beaucoup de passionnés de longévité, j'ai entendu parler du hameau de Longevie et d'Antonia Gourgoulion, décédée le 13 juin 1750 à l'âge déclaré d'environ 110 ans. Voici d'ailleurs l'acte de sépulture de cette dame :


Je suis d'accord avec vous, il serait intéressant de vérifier la réalité des faits en ce qui concerne les centenaires de ces villages, notamment en dépouillant les registres paroissiaux de certains d'entre eux. Pour Novacelles, malheureusement, le problème est que les registres ont une énorme lacune : tous les actes écrits entre 1607 et 1695 ont été perdus ! Il est donc absolument impossible de faire un tel travail de recensement ici. Pour la même raison, à moins qu'Antonia Gourgoulion ne soit née, ne se soit mariée et/ou n'ait enfanté dans une autre paroisse, il ne sera certainement jamais possible de retrouver sa date de naissance, même approximative, d'autant plus que son acte de sépulture ne donne aucune indication sur sa famille (on ne sait même pas si elle était veuve ou célibataire).
L'idéal serait donc de trouver une paroisse dont les registres soient conservés dans leur intégralité (ou presque), afin que l'on puisse entreprendre un travail de recherche efficace. Vous citez l'Ardèche : connaissez-vous un ou plusieurs noms de paroisses ardéchoises qui seraient concernées par ce phénomène ?

longeviecentenaires a écrit:Ce sont les statistiques qui nous indiquent la véracité du phénomène !
A une époque où l'espérance de vie MOYENNE était de 26 ans pour les femmes et 30 pour les hommes, c'était plus frappant qu'aujourd'hui où des gens comme Robert Marchand gagnent une course cycliste à 105 ans, non ?!!
Outre ces prétendus centenaires, plusieurs autres personnes atteignaient 80 ou 90 ans dans ces zones, d'où une hypothèse de localisation pour ce phénomène. Plusieurs autres études, telle celle de ce médecin de Sauxillanges, au XX ième siècle, méritaient plus que le seul dédain !
J'avoue mon ignorance : je ne connais pas l'étude dont vous parlez. Mais je serais ravi d'en savoir plus.

L'espérance de vie, en revanche, je connais bien. L'espérance de vie elle-même est une moyenne, il n'existe pas de concept appelé "espérance de vie moyenne". En général, lorsque l'on parle d'espérance de vie sans autre précision, on veut parler de l'espérance de vie à la naissance, c'est-à-dire de l'âge moyen auquel une personne née une année donnée mourra, statistiquement parlant. Comme on ignore évidemment ce que sera l'âge réel moyen de décès des nouveau-nés d'une année donnée, on remplace cette inconnue par l'âge moyen des personnes décédées cette année-là. Par exemple, l'espérance de vie d'une personne née en France en 1997 est, statistiquement, l'âge moyen des personnes qui sont décédées en France en 1997.
Quand on a bien compris ce phénomène, on se rend compte que l'espérance de vie du royaume de France du XVIIIème siècle et de la France du début du XXIème siècle ne peuvent, en aucun cas, être comparées pour présupposer de la longévité des doyens des français. La raison est que la mortalité des bébés, des enfants, et même des adolescents, était énorme à l'époque, alors qu'elle est minime aujourd'hui : seul un enfant sur deux atteignait l'âge adulte au XVIIIème siècle ! Ceci entrait bien évidemment dans le calcul de l'espérance de vie à la naissance, le faisant chuter drastiquement jusqu'aux valeurs que vous citez. Par conséquent, si vous essayiez de calculer l'espérance de vie à la naissance à Novacelles aux alentours de 1750, même en vous fiant aveuglément aux âges de décès indiqués par les prêtres de l'époque, vous retomberiez immanquablement sur les mêmes valeurs.
Pour se prémunir de l'effet de la mortalité des jeunes, on peut par exemple utiliser l'espérance de vie à 25 ans. Le principe est le même que pour l'espérance de vie à la naissance : le temps moyen qu'il reste à vivre aux personnes qui ont fêté leurs 25 ans une année donnée correspond statistiquement à l'âge moyen des personnes décédées cette même année auquel l'on soustrait 25 ans. Il est facile de prouver l'intérêt de ce calcul pour des démarches comme la nôtre : en 1740, l'espérance de vie à 25 ans était plus élevée que l'espérance de vie à la naissance, c'est-à-dire qu'il restait en moyenne plus d'années à vivre à un jeune adulte de 25 ans qu'à un nouveau-né !

Quant à l'existence d'octogénaires et de nonagénaires dans la population française, elle est attestée depuis très longtemps et je serais étonné que leur fréquence soit significativement plus élevée à Novacelles qu'ailleurs, car au fil de mes recherches, j'en ai rencontré un peu partout en France à cette époque. Mon épouse avait même une ancêtre décédée de façon prouvée à 96 ans et demi en 1746. Néanmoins, je garde l'esprit ouvert en l'attente de plus d'éléments probants, d'autant plus que j'adorerais qu'il soit démontré que tout cela est finalement véridique.

longeviecentenaires a écrit:Monseigneur de Sirmonds était à la cour de Louis XIII lorsqu'il est devenu centenaire, sa famille était composée de notaires de Riom, ou d'Arlanc où l'on rédigeait parfois même en français depuis Etienne de Vissac, seigneur d'Arlanc et Chancelier de France au XIV ième siècle !
Non, les dates ne sont pas toutes fausses, les curés ne sont pas tous des menteurs !
C'est amusant que vous citiez Etienne de Vissac (2ème du nom). Pour la petite histoire, il s'agit d'un ancêtre en ligne strictement paternelle de l'une de mes cousines, actuellement âgée de 98 ans. Le fils d'Etienne (Etienne de Vissac 3ème du nom) a épousé l'héritière Jeanne Gabrielle de Goût et le nom de la famille est alors devenu "de Goût de Vissac". Dans la branche de ma cousine, ce patronyme a perduré jusqu'à la Révolution française, quand son trisaïeul l'a abandonné.

Pour en revenir à nos moutons, je ne pense pas que les curés étaient spécialement des menteurs. L'inflation de l'âge des anciens n'en reste pas moins une réalité prouvée. A qui est-elle due ? Je n'ai jamais vraiment creusé la question, mais si je devais émettre une hypothèse, je dirais que c'était davantage le fait des enfants et petits-enfants ou, pour les célibataires ou veufs sans postérité, des voisins, amis et plus généralement une conséquence de la fierté qu'éprouvait la communauté pour ses anciens : à partir du moment où quelqu'un devenait le doyen d'un village, plus personne n'était en mesure de vérifier son âge exact et la rumeur pouvait facilement le vieillir. Sur son acte de sépulture, l'ancêtre de mon épouse dont je parlais plus haut était âgée de "environ 117 ans", soit une exagération de plus de 20 ans...
Donc je suis d'accord avec vous : les dates ne sont pas toutes fausses. Mais comment savoir lesquelles le sont, si ce n'est en procédant à des vérifications systématiques ?

Cordialement.

PS : J'ai oublié de dire que, lorsque les prêtres indiquaient un âge de décès en ajoutant le mot "environ", c'est justement qu'ils ignoraient l'âge du défunt et étaient conscients qu'il n'était, au mieux, qu'approximatif...
avatar
Cyril
Admin

Messages : 315
Date d'inscription : 27/09/2013
Age : 34
Localisation : Finistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 31 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 22 ... 31  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum