LES GRANDS CENTENAIRES FRANÇAIS

Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Page 5 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

Aller en bas

Clément BÉNARD (1762-1865), de Maizières-la-Grande-Paroisse (Aube)

Message par Barti le Dim 26 Nov 2017 - 11:37

L'acte de décès indique que Clément Bénard, âgé de cent deux ans et quatre mois, né à Maizières-la-Grande-Paroisse, veuf de Constance Elisabeth Peuillot, est décédé à Maizières-la-Grande-Paroisse le 15 janvier 1865 dans la maison de son gendre.
Son décès a été déclaré par ses deux fils Balthazar Bénard (76 ans) et Achille Bénard (48 ans).
L'âge indiqué ferait naître notre centenaire vers septembre 1762.

Le décès de l'épouse remonte seulement 7 ans avant le sien. Elisabeth Constance Peuillot, 75 ans, "épouse de Clément Bénard, survivant, âgé de quatre-vingt-seize ans", est décédée à Maizières le 15 avril 1858.
Son décès a été déclaré par Clément Achille Bénard, son fils de 42 ans, qui a également déclaré le décès de son père 7 ans plus tard.

L'âge de l'épouse est très inférieur à celui de l'époux, mais on peut penser qu'il s'agit d'un second mariage car Balthazar Bénard, le fils de Clément, était déjà âgé de 76 ans en 1865. S'il s'agissait également du fils d'Elisabeth Peuillot, celle-ci aurait seulement eu 6 ans à sa naissance !

L'acte de naissance de Clément Achil Bénard, né le 2 juillet 1816 à Maizières, fils de Clément Bénard et d'Elizabeth Peuillot, nous apprend que le père était âgé de 53 ans à l'époque, ce qui corrobore une naissance en septembre 1762 ou aux alentours.

Le mariage de Clément Bénard avec Elizabeth Constance Peuillot a été célébré le 19 novembre 1808 à Maizières. L'époux y est bien dit âgé de 46 ans, né à Maizières, veuf de Marie Clotilde Colin décédée à Maizières le 1er vendémiaire an XIV. Elisabeth Peuillot, quant à elle, était âgée de 25 ans et était la domestique de Clément Bénard.

Le premier veuvage est donc confirmé, et l'acte de décès de Marie Clotilde Colin, qui est bien décédée à Maizières le 1er vendémiaire an XIV (= 23 septembre 1805), nous apprend qu'elle était "épouse dudit Clément Bénard", ce dernier étant cité comme déclarant du décès et étant dit "âgé de quarante quatre ans", ce qui corrobore une naissance en 1761 et le vieillit donc d'un an !

L'acte de baptême de Damas Baltasar, né à Maizières le 6 janvier 1789 du mariage de Clément Bénard et de Marie Clotilde Colin, nous confirme qu'il était bien issu du premier lit.

Le mariage des deux époux a été célébré à Maizières le 12 février 1787. Clément y est dit fils mineur des défunts Adrien Bénard et Marie Anne Paindorge. Le terme "mineur" sous-entendant que Clément Bénard est né après le 12 février 1762, cet acte corrobore toujours une naissance en septembre 1762.

Cela nous est confirmé par le seul acte de baptême pouvant correspondre : Clement, fils d'Adrien Benard et de Marie Anne Paindorge, a été baptisé à Maizières le 4 septembre 1762. Nous ne connaissons pas sa date précise de naissance, mais celle-ci doit être très proche voire identique à celle du baptême compte tenu de l'âge indiqué dans l'acte de décès.

Clément Bénard est donc mort le 15 janvier 1865 à l'âge fort honorable d'au moins 102 ans et 133 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marie Hélène Joséphine FROMONT (1799-1904), de Troyes (Aube)

Message par Barti le Sam 25 Nov 2017 - 13:06

Le Petit Journal du 7 août 1901 nous apprend l'existence d'une femme nommée Joséphine Froment, veuve Prévost, qui vient de fêter ses 102 ans à Troyes, étant née à Palis (Aube) le 6 août 1799.



Un autre article, bien plus bref, paru 2 ans et demi plus tard dans l'Express du Midi du 9 janvier 1904, rapporte la mort "d'une dame Provost" à Troyes, âgée de 104 ans. Il s'agit donc probablement de la même personne.



Mais c'est grâce au n°45 de la revue Folklore de Champagne que je parviens à retrouver la date de décès de cette présumée centenaire qui est en fait morte le 15 janvier 1904, soit 6 jours après la parution de l'article qui a annoncé son décès !
(la seule explication que je trouve à cet anachronisme ou annonce anticipée est que la doyenne de l'Aube est subitement tombée malade peu avant le 9 janvier, et que les médias auraient maladroitement interprété la nouvelle comme un décès, lequel serait finalement survenu quelques jours plus tard...)

Le lien entre les personnes relatées dans les deux articles nous est confirmé par l'acte de décès : Joséphine Fromont, âgée de cent quatre ans, née à Palis (Aube), demeurant rue Charles Delaunay (la même adresse que celle indiquée dans le 1er article), veuve de Nicolas Prévost, fille d'Augustin Fromont et de Magdeleine [?], est décédée à Troyes le 15 janvier 1904.
Le décès a été déclaré par son petit-fils Alfred Prévost, "percepteur", âgé de 58 ans.

Le 1er article précisant que Nicolas Prévost serait mort quelques années avant le 58ème anniversaire de sa femme, j'ai pu retrouver son acte de décès dans la commune de Sainte-Savine, limitrophe de Troyes. Sur l'acte, il est indiqué que Nicolas Prévost, "epoux de Josephine Fromont" est mort à Sainte-Savine le 26 août 1854.

Leur mariage a eu lieu à Palis le 15 novembre 1819. Nicolas Prévost a épousé Marie Hélène Joséphine Fromont, âgée de 20 ans, née à Palis le 19 Thermidor an VII (= 6 août 1799), fille d'Augustin Fromont et de Marie Magdeleine Josèphe Courtois.

La date de naissance indiquée sur l'acte de mariage, qui apparaissait également dans le 1er article, nous est confirmée par l'acte de naissance dans lequel il est précisé que "Marie Eleine [Josphef ?]", fille d'Augustin Fromont et de Magdeleine Courtois, est née à Palis le 19 Thermidor an VII (6 août 1799) et a été déclarée en mairie le lendemain.

Passons maintenant à la confirmation de la filiation entre Joséphine et son petit-fils :

Alfred Marie Prévost, "percepteur des contributions directes", qui n'a pas survécu longtemps à sa grand-mère, est décédé à Troyes le 8 mars 1905 à l'âge de 60 ans. Sur l'acte, il est indiqué qu'il était le fils de Nicolas Alexis Prévost et de Louise Théodore Zénaïde Raison.

Or, le 3 septembre 1820 à Palis, est né Nicolas Alexis Prévost, fils de Nicolas Prévost et de son épouse Joséphine Fromont. Le lien de parenté entre Alfred Prévost et sa grand-mère est donc confirmé. Cet acte nous confirme de plus que le prénom d'usage de Marie Hélène Joséphine (dont l'identité complète n'apparaît que sur ses actes de naissance et de mariage) était bien Joséphine.

On peut donc en conclure que Marie Hélène Joséphine Fromont veuve Prévost, née le 6 août 1799, est morte le 15 janvier 1904 à l'âge de 104 ans et 162 jours, et était l'une des dernières personnes vivantes nées dans les années 1700.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Victoire TARIEL (1809-1912), de Saint-Jean-des-Bois (Orne)

Message par Barti le Ven 24 Nov 2017 - 10:30

La Croix du 14 septembre 1912 nous informe, sous un angle original, du décès de Mme veuve Legot, 103 ans, à Saint-Jean-des-Bois (Orne).



L'acte de décès indique que Victoire Tariel, âgée de cent deux ans, née à Saint-Georges-des-Groseillers (Orne) le 14 septembre 1809, fille de Jean Tariel et d'Anne Poulin, veuve de Jean Charles Le Got, est décédée à Saint-Jean-des-Bois le 3 septembre 1912.

A Saint-Jean-des-Bois, je parviens à retrouver notre bonne dame sur 2 recensements :

- En 1901, Victoire Tariel, fileuse, est âgée de 90 ans.
- En 1881, Victoire Tariel, fileuse, est âgée de 72 ans.

Dans les deux cas, Victoire ne vivait plus avec son époux, qui était donc probablement déjà décédé.

Effectivement, celui-ci a rendu l'âme bien plus tôt, le 15 février 1859 à Saint-Jean-des-Bois. Sur l'acte de décès, il est indiqué que Jean Charles Got était "époux de Victoire Tariel".

Leur mariage a eu lieu le 17 avril 1839 dans la commune voisine de Tinchebray. Jean Charles Le Got y a épousé Victoire Tariel, âgée de trente ans, née à Saint-Georges-des-Groseillers le 14 septembre 1809, fille de vivants Jean Tariel et Anne Poulin.

Les documents sont globalement concordants, et la dernière date est confirmée par l'acte de naissance : Victoire, fille de Jean Tariel et d'Anne Poulain, est née et a été déclarée à Saint-Georges-des-Groseillers le 14 septembre 1809.

Victoire Tariel est donc morte à l'âge de 102 ans et 355 jours.

Ses parents n'étaient déjà pas inconnus du monde des centenaires anciens. En effet, Marie Anne Poulain, veuve de Jean Tariel, est décédée à Tinchebray le 13 août 1871 à l'âge de 101 ans et 250 jours. La mère et la fille faisaient donc toutes deux partie du probable top 10 des personnes les plus âgées de France à leur décès, ce qui n'est pas sans rappeler Julie Montabord qui marche actuellement sur les traces de sa mère...
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Louise Marie Thérèse de MIRBECK (1827-1931), de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor)

Message par Barti le Jeu 23 Nov 2017 - 10:30

L'Ouest-Éclair du 21 janvier 1931 fait part de la mort de la "doyenne des Briochines et peut-être des Françaises", Mme Louise de Mirebec veuve Halna du Fretay, à l'âge de "103 ans et 10 mois", étant née le "5 avril 1827".



L'acte de décès indique que Louise Marie Thérèse de Mirbeck, née à Barbas (Meurthe) le 29 avril 1827, fille d'Alexandre Joseph Nicolas de Mirbeck et de Hermine Christine Louise de Chailly de Bellecroix, veuve de Joseph Charles Halna du Frétay, est décédée à Saint-Brieuc le 20 janvier 1931.
Le décès a été déclaré par Maurice Halna du Frétay, qui, à la lecture de son nom de famille, même s'il n'est nulle part indiqué une filiation avec la centenaire, peut être considéré comme l'un de ses très probables proches.

L'article précisant que Louise de Mirbeck demeurait depuis longtemps à Saint-Brieuc, il n'est pas difficile de confirmer l'information à travers l'acte de décès de Joseph Charles Halna du Frétay, "époux de Louise Marie Thérèse de Mirbeck" qui est décédé à Saint-Brieuc le 17 mai 1881, soit 50 ans avant son épouse.

Le couple s'est marié à Constantine (Algérie) le 3 juillet 1848, mais l'acte de mariage a été transcrit sur les registres de Barbas (commune de naissance présumée de Louise). Il y est indiqué que Joseph Charles Halna du Fretay a épousé Louise Marie Thérèse de Mirbeck, née le 30 avril 1827 à Barbas (Meurthe), fille de Pierre Joseph Alexandre Nicolas de Mirbeck et de Christine Hermine de Chailly de Belle Croix.

Nous avons donc, à ce stade, 3 dates de naissance différentes :

- 5 avril 1827 selon l'article
- 29 avril 1827 selon l'acte de décès
- 30 avril 1827 selon l'acte de mariage

Finalement, l'acte de naissance va donner raison à celui de mariage : Louise Marie Thérèse, fille de Pierre Joseph Alexandre Nicolas de Mirbeck et de Christine Hermine de Chally de Belle Croix, est née et a été déclarée le 30 avril 1827 à Barbas.

Louise Marie Thérèse de Mirbeck est donc morte à l'âge de 103 ans et 265 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Charlote Eléonore HARDY (1824-1927), de Genouillé (Charente-Maritime)

Message par Barti le Mer 22 Nov 2017 - 11:02

L'Éclair du 7 septembre 1927 nous annonce la mort, à Genouillé (Charente-Maritime), de "Mme de Scholling, née Hardey de Blanzay" morte à 103 ou 104 ans, selon la définition que le journaliste donnait à la "104e année".



L'acte de décès précise que Charlote Eléonore Hardy, née à Genouillé le 15 février 1824, fille de Fabien Hardy et de Marie Eléonore Ernestine Elisabeth Pallet, veuve d'Alfred François Schelling, est décédée à Genouillé le 1er septembre 1927. Elle aurait donc eu 103 ans et demi.
La déclarante du décès était Suzanne Gouin née Gouraud, 63 ans, sa nièce.

Le mariage des deux époux a eu lieu à Genouillé le 16 juin 1857. Alfred François Schelling a épousé Charlote Eléonore Hardy, née le 15 février 1824 à Genouillé, fille de Fabien Hardy et de Marie Eléonore Ernestine Elisabeth Pallet de Blanzay.

Cette dernière date est confirmée par l'acte de naissance, dans lequel il est indiqué que Charlote Eléonore Hardy, fille de Fabien Hardy et de Marie Eléonore Ernestine Elizabeth Pallet, est née et a été déclarée à Genouillé le 15 février 1824.

Devant l'impossibilité de retrouver l'acte de décès de l'époux, j'ai dû combler le manque de documents entre 1857 et 1927 en prouvant le lien de parenté de Charlote avec Suzanne Gouraud, la présumée nièce qui a déclaré son décès.

Son âge indiqué dans l'acte de décès de Charlote nous ramène à l'acte de naissance de Suzanne Marie Caroline Gouraud, née à Genouillé le 8 novembre 1863 du mariage de Daniel Charles Gouraud et de Marie Bénigne Ernestine Hardy.

Or, dans l'acte de mariage des deux époux, célébré à Genouillé le 20 août 1849, il est indiqué que Marie Ernestine Hardy était fille de Fabien Hardy et de Marie Eléonore Ernestine Elizabeth Pallet de Blanzais. Il s'agissait donc de la soeur de Charlote, et cette dernière était donc bien la tante de Suzanne Gouraud.

Tous ces documents indiquent donc que Charlote Eléonore Hardy est décédée le 1er septembre 1927 à l'âge de 103 ans et 198 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jean Constant (1649?-1763)

Message par Arno le Mar 21 Nov 2017 - 23:06


 L'almanach des centenaires (page 69)
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message par Amzer le Mar 21 Nov 2017 - 20:26

Merci Arnaud, je ne passais pas par là pour avoir accès a cette rubrique, mais j'ai réussi à avoir accès à toutes les bases, c'est très bien fait. Je vais y jeter un coup d’œil.
avatar
Amzer

Messages : 395
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Etrange !

Message par Arno le Mar 21 Nov 2017 - 19:24

Amzer a écrit:Bonjour,
Je me doutais que tu l'avais, mais je préférais être sur. Par contre, c'est quoi la base 4 ? Excusez-moi pour mon ignorance Wink
Cher Amzer,
N'est-ce pas cet index-là qui s'affiche sur ton ordinateur ? affraid
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Base 4

Message par Amzer le Mar 21 Nov 2017 - 19:06

Bonjour,

Je me doutais que tu l'avais, mais je préférais être sur. Par contre, c'est quoi la base 4 ? Excusez-moi pour mon ignorance Wink
avatar
Amzer

Messages : 395
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"Séraphine Lacroix"

Message par Barti le Mar 21 Nov 2017 - 11:44

Amzer a écrit:Bonjour,

Avez-vous étudié le cas de Séraphine Lacroix épouse Lion, décédée à 101 ans en 1900 ? Elle serait née le 02/02/1799 à Papleux dans l'Aisne.

Séraphie Joseph Lacroix, veuve de Jacques Magloire Lion, est effectivement décédée à Papleux le 15 février 1900 à l'âge de "cent et un ans". Je l'ai ajoutée à la base 4 en attente d'une prochaine investigation.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Séraphine Lacroix

Message par Amzer le Mar 21 Nov 2017 - 0:10

Bonjour,

Avez-vous étudié le cas de Séraphine Lacroix épouse Lion, décédée à 101 ans en 1900 ? Elle serait née le 02/02/1799 à Papleux dans l'Aisne.
avatar
Amzer

Messages : 395
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 41
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Catherine GIRARDIN (1834-1937), de Carpentras (Vaucluse)

Message par Barti le Lun 20 Nov 2017 - 21:49

L'Eclair du 29 décembre 1937 rapporte le décès, à Carpentras, d'une certaine "Catherine Gérardin, née Aubagne", née à Carpentras le 20 février 1834, et par conséquent âgée de 103 ans et 10 mois. On y apprend également qu'elle serait devenue veuve à 38 ans.



L'Est Républicain du 31 décembre 1937, paru deux jours après, est en léger conflit avec les données sus-dites en la nommant "Catherine Aulagne, née Girardin" et en reculant le veuvage à 36 ans.



La 2ème identité semble la bonne. L'acte de décès précise que Catherine Girardin, née le 23 février 1834 à Carpentras, fille de Siffrein Girardin et de Marie Rose Nicolet, veuve de Jean Aulagne, est décédée à Carpentras le 25 décembre 1937.

En remontant 58 ans auparavant, on parvient à localiser l'acte de mariage de son fils Joseph Aulagne avec Françoise Comtat, célébré le 29 novembre 1879 à Carpentras, dans lequel il est précisé que Catherine Girardin est présente au mariage, mais que Jean Aulagne est mort à Carpentras le 31 mai 1872.

L'acte de naissance de Joseph, en date du 5 janvier 1857 à Carpentras, précise que sa mère Catherine Girardin était âgée de 22 ans à l'époque, ce qui corrobore une naissance en février 1834.

C'est donc à 38 ans que Catherine Girardin serait devenue veuve : d'après son acte de décès, Jean Aulagne, âgé de 44 ans, "époux de Catherine Girardin", est bien décédé à Carpentras le 31 mai 1872.

Le mariage du couple a été célébré à Carpentras le 16 avril 1856. Jean Aulagne a épousé Catherine Girardin, âgée de 22 ans, née à Carpentras le 23 février 1834, fille de Siffrein Girardin et de Marie Rose Nicolet.

Informations confirmées par l'acte de naissance de la concernée : Catherine, fille de Siffrein Girardin et de Marie Rose Nicolet, est née et a été déclarée à Carpentras le 23 février 1834.

Tous les documents concordent et prouvent que Catherine Girardin est morte le jour de Noël 1937 à l'âge de 103 ans et 305 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment se défaire de ces liens ?

Message par Barti le Dim 19 Nov 2017 - 23:12

Arnaud56 a écrit:
Bien évidemment, les coupures au milieu de l'URL ne sont pas de mon fait. Elles se créent pour une raison qui m'est inconnue.
"=philippe herbelot 113" correspond à mon avis à la recherche de l’occurrence dans le livre.
Si je ne conserve que ceci "https://books.google.fr/books?id=H1FLAAAAcAAJ&lpg=PA52&ots=BLXGFqxfnr&dq", cela devrait fonctionner, non ?

Je pensais que c'était toi qui avait ajouté les trois termes à la fin en croyant que cela redirigerait vers l'extrait. Personnellement, c'est un lien bien plus complexe, et évidemment sans coupures, qui m'apparaît.

Faute de mieux, le lien du livre seul me paraît en effet être la meilleure solution face à ton ordinateur pas très coopératif ! En effectuant ensuite une recherche avancée, il sera possible de retrouver l'extrait en question.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Liens calamiteux

Message par Arno le Dim 19 Nov 2017 - 21:59

Barti a écrit:
Je ne comprends pas comment tu as pu obtenir "=philippe herbelot 113" à la fin. J'en obtiens un beaucoup plus long et complètement différent lorsque je copie-colle le lien de la recherche avancée depuis le livre.
Almanach de la vieillesse 1762
Bien évidemment, les coupures au milieu de l'URL ne sont pas de mon fait. Elles se créent pour une raison qui m'est inconnue.
"=philippe herbelot 113" correspond à mon avis à la recherche de l’occurrence dans le livre.
Si je ne conserve que ceci "https://books.google.fr/books?id=H1FLAAAAcAAJ&lpg=PA52&ots=BLXGFqxfnr&dq", cela devrait fonctionner, non ?
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Paul JOYEUX (1829-1932), de Drancy (Seine-Saint-Denis)

Message par Barti le Dim 19 Nov 2017 - 20:34

Le Populaire du Centre du 17 mars 1932 nous informe, avec photo et courte biographie, de l'existence d'un certain Paul Joyeux "doyen des Parisiens" qui serait âgé de 103 ans et vivrait chez son fils et sa belle-fille à Drancy.



Grâce à la table annuelle des décès de 1932 et des registres d'état civil associés, Cyril et moi sommes parvenus à retrouver l'acte de décès du "vieillard" lors de nos recherches dans les archives de Seine-Saint-Denis.

Cet acte précise que Paul Joyeux, né le 24 février 1829 au Blanc (Indre), fils de Sylvain Joyeux et de Jeanne Logat, veuf de Solange Ripet, est décédé à Drancy le 20 juillet 1932. Il aurait donc bien 103 ans révolus.
Le décès a été déclaré par Edmond Billon (40 ans), son petit-fils.

Geneanet m'aide ensuite à retrouver les autres documents nécessaires, à commencer par l'acte de naissance du petit-fils : Edmond Emile Joyeux, fils naturel de Jeanne Albertine Joyeux, qui est né à Paris Xème le 16 avril 1892. Les mentions marginales indiquent qu'il a été légitimé à Paris IIème le 27 septembre 1892 par le mariage de sa mère avec Victor Edmond Billon, et qu'il est décédé à Drancy le 12 décembre 1948. C'est donc bien le déclarant du décès de Paul Joyeux.

L'acte de mariage de Victor Edmond Billon avec Jeanne Albertine Joyeux précise que la mariée est née à Saint-Benoît-du-Sault (Indre) le 23 décembre 1869 et qu'elle est la fille de Paul Joyeux et Solange Ripet, domiciliés à Saint-Benoît-du-Sault. Le lien de parenté entre Paul Joyeux et Edmond Billon est donc confirmé.

L'acte de naissance de Jeanne Albertine Joyeux, effectivement née le 23 décembre 1869 à Saint-Benoît-du-Sault, précise qu'elle est la fille de Paul Joyeux (40 ans) et de Solange Ripet (37 ans). Il est, de plus, écrit en mention marginale qu'elle est "décédée à Drancy (Seine) le 10 mars 1952".
L'âge du père corrobore une naissance en 1829. Il semblerait donc que la date de naissance déclarée sur l'acte de décès de Paul Joyeux soit correcte.

Le mariage entre notre présumé centenaire et son épouse a été célébré au Blanc le 28 novembre 1852. Paul Joyeux a épousé Solange Ripet, étant "âgé de vingt trois ans neuf mois et quatre jours", "né en la commune du Blanc le vingt quatre février mil huit cent vingt neuf", fils de Silvain Joyeux et de Jeanne Logat.

L'acte de naissance confirme tout ceci : Le 24 février 1829, au Blanc, est né Paul Joyeux, fils de Silvain Joyeux et de Jeanne Logat, lequel a été déclaré le 27 février en mairie.

Paul Joyeux est donc mort le 20 juillet 1932 à l'âge de 103 ans et 147 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

C'est quoi ce lien ???

Message par Barti le Dim 19 Nov 2017 - 17:32

Arnaud56 a écrit:Extrait de "L'Almanach de la vieillesse ou Notice de tous ceux qui ont vécu 100 ans et plus" écrit en 1762, page 52



[url=https://books.google.fr/books?id=H1FLAAAAcAAJ&lpg=PA52&ots=BLXGFqxfnr&dq=philippe herbelot 113]Almanach de la vieillesse 1762[/url]
Edit : Le lien ne fonctionne pas. Guillaume ou Cyril pourraient-ils m'apprendre ?

Ton lien est coupé entre "philippe" et "herbelot", et entre "herbelot" et "113". Ça va marcher beaucoup moins bien, forcément !

Je ne comprends pas comment tu as pu obtenir "=philippe herbelot 113" à la fin. J'en obtiens un beaucoup plus long et complètement différent lorsque je copie-colle le lien de la recherche avancée depuis le livre.

Almanach de la vieillesse 1762
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Herbelot (1601?-1716)

Message par Arno le Dim 19 Nov 2017 - 16:41

Extrait de "L'Almanach de la vieillesse ou Notice de tous ceux qui ont vécu 100 ans et plus" écrit en 1762, page 52



[url=https://books.google.fr/books?id=H1FLAAAAcAAJ&lpg=PA52&ots=BLXGFqxfnr&dq=philippe herbelot 113]Almanach de la vieillesse 1762[/url]
Edit : Le lien ne fonctionne pas. Guillaume ou Cyril pourraient-ils m'apprendre ?
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Adélaïde Magdeleine MAINGUY (1834-1938), de Nantes

Message par Barti le Sam 18 Nov 2017 - 23:20

Le Journal de l'Orne du 5 novembre 1938 rapporte le décès de Mme veuve Perrinel, "la doyenne des Nantaises", qui serait née le 1er novembre 1833 et morte le 26 octobre 1938, peu de temps avant de souffler sa 105ème bougie.



Quelques jours auparavant, l'Ouest-Eclair du 22 octobre 1938 avait anticipé le futur anniversaire de la doyenne en lui consacrant un article pour informer les lecteurs qu'elle entrerait dans sa 105ème année le 1er novembre suivant, ce qui ne s'est finalement jamais réalisé...



L'article nous fournit en prime des informations importantes pour la suite des recherches :

- Sa véritable identité serait Adélaïde Magdeleine Mainguy
- Elle serait née à La Varenne (Maine-et-Loire) le 1er novembre 1834 et non en 1833 comme le laissait penser le Journal de l'Orne
- Domiciliée à Nantes depuis sa jeunesse, elle s'y serait mariée à Jean-Marie Perrinel le 16 février 1857
- Jean-Marie Perrinel serait mort à la même adresse "une cinquantaine d'années" avant 1938, donc vers 1888

Tout d'abord, l'acte de décès confirme une partie des informations citées ci-dessus : Adélaïde Magdeleine Mainguy, née à La Varenne (Maine-et-Loire) le 1er novembre 1834, fille de Pierre Mainguy et d'Adélaïde Bossard, veuve de Jean Marie Perrinel, est décédée dans le 1er canton de Nantes le 25 octobre 1938.

Jean Marie Perrinel, "époux de Adelaide Magdeleine Mainguy", est décédé très exactement le 11 février 1892 dans le même canton.

Comme mentionné dans l'article de l'Ouest-Eclair publié 3 jours avant le décès d'Adélaïde, le couple s'est marié le 16 février 1857 à Nantes dans le 3ème canton. Adélaïde Magdeleine Mainguy y est dite fille de Pierre Mainguy décédé à La Varenne (Maine-et-Loire) et de sa veuve Adélaïde Bossard, et née "au dit lieu" le 1er novembre 1834.

L'acte de naissance confirme tout ceci : Adelaïde Magdeleine, fille de Pierre Mainguy et d'Adélaïde Bossard, est née à La Varenne le 1er novembre 1834 et a été déclarée en mairie le lendemain.

Adélaïde Magdeleine Mainguy est donc morte à l'âge de 103 ans et 358 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

René Durand (1536?-1636) et Pierre Ferault (1550?-1650)

Message par Arno le Sam 18 Nov 2017 - 22:01

Deux autres potentiels centenaires du Maine-et-Loire sur le blog d'une généalogiste. Merci à Françoise Nicolas, une descendante.
Feuilles d'ardoise
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jean Mandinelli (1445 ?- 1565)

Message par Arno le Sam 18 Nov 2017 - 0:38

Encore un cas extrême que je soumets par "rigueur scientifique" plus que par conviction.

avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marie Madelaine LESÂLE (1808-1911), de Romorantin (Loir-et-Cher)

Message par Barti le Ven 17 Nov 2017 - 23:52

Le Stéphanois du 18 mars 1911 nous informe, en joignant une brève biographie, du décès à Romorantin de Mme veuve Henry, âgée de 103 ans. La date de naissance indiquée, 11 août 1808, ne lui attribuerait cependant pas encore 103 ans révolus.



Effectivement, cette date de naissance est à nouveau relayée par son acte de décès où l'âge n'a, cette fois-ci, pas été arrondi au supérieur : Marie Madelaine Lesâle, 102 ans, veuve d'André Henry, fille de Marie Anne Lesâle et de père inconnu, née le 11 août 1808 à Romorantin, est décédée à Romorantin le 13 mars 1911.
Le décès a été déclaré par son gendre Jules Pichon (67 ans) et par son fils Camille Henry (54 ans).

Contrairement à ce qui est indiqué sur l'article du Stéphanois, notre bonne vieille n'a pas survécu si longtemps à son mari. Ce dernier est en effet mort à Romorantin seulement 20 ans plus tôt, le 10 janvier 1891, à l'âge de 79 ans. Sur l'acte, il est indiqué qu'André Henry est "époux de Marie Madelaine Lesale" et que c'est à nouveau Camille Henry, le fils, âgé de 34 ans à l'époque (ce qui est logique, pour les nuls en maths, puisque 54 - 20 = 34 Wink ) qui a déclaré le décès.

Camille Henry semble jeune car il aurait un écart de 48 ans avec sa mère. Né à Romorantin le 25 décembre 1856, Camille Noël André Henry était pourtant bien le fils d'André Henry (45 ans) et de Marie Madelaine Lesâle (48 ans).

Le mariage du couple a eu lieu le 18 février 1833 à Romorantin : André Henry a épousé Marie Madelaine Lesâle, née à Romorantin le 11 août 1808, fille de Marie Anne Lesâle et de père inconnu.

Article, acte de décès, acte de naissance du dernier fils et acte de mariage s'accordent donc tous pour attribuer une naissance au 11 août 1808 à notre présumée centenaire.

L'acte de naissance rejoint les rangs en nous confirmant que Marie Madelaine, fille de Marie Anne Lesasle et de "père inconnu" , est née à Romorantin le 11 août 1808 et a été déclarée le lendemain en mairie.

Marie Madelaine Lesâle est donc morte à l'âge de 102 ans et 214 jours.
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Articles

Message par Barti le Ven 17 Nov 2017 - 19:42

Arnaud56 a écrit:
 Oui, la recherche de nouveaux articles de presse anciens fait indiscutablement partie des investigations et cadre donc bien avec ce sujet.
Le fait est que cet imposant sujet atteint désormais les 30 pages ; il est alimenté à 90% par des cas résolus.
J'ai donc le sentiment de faire des apports un peu décalés par rapport au contenu.
J'ai aussi l'impression depuis que j'ai commencé à chercher ce type d'articles que je vais en dénicher une sacrée quantité...

Archives :boulot:

Effectivement les résolutions de cas sont plus importantes, mais les investigations sont suffisamment rapides et facilement résolubles pour qu'on ne soit pas obligés de détailler nos investigations morceau par morceau ou de poster quelque chose d'incomplet (c'est quand même déjà arrivé en particulier avec les faux centenaires ardéchois). Mais je te rassure : tes messages sont appréciés et collent parfaitement au sujet. Toute information susceptible de découvrir ou de résoudre de nouveaux cas est la bienvenue. entraide

Bon, j'ai encore un compte-rendu à poster. Very Happy
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Investigations ou résolutions de cas

Message par Arno le Ven 17 Nov 2017 - 18:16

Barti a écrit:


Je crois qu'il s'agit en réalité du bien connu Jean Jacob (1669?-1790).

Pourquoi un nouveau sujet ? Nous sommes dans celui des investigations. La découverte d'un article de presse ancien en fait partie. :p
 Oui, la recherche de nouveaux articles de presse anciens fait indiscutablement partie des investigations et cadre donc bien avec ce sujet.
Le fait est que cet imposant sujet atteint désormais les 30 pages ; il est alimenté à 90% par des cas résolus.
J'ai donc le sentiment de faire des apports un peu décalés par rapport au contenu.
J'ai aussi l'impression depuis que j'ai commencé à chercher ce type d'articles que je vais en dénicher une sacrée quantité...

Archives :boulot:
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le centenaire du Mont-Jura

Message par Barti le Ven 17 Nov 2017 - 18:02

Arnaud56 a écrit:Je me demande s'il ne faudrait pas créer un autre sujet pour publier ces articles de presse anciens sur les centenaires d'antan...[texte]
Je crois qu'il s'agit en réalité du bien connu Jean Jacob (1669?-1790).

Pourquoi un nouveau sujet ? Nous sommes dans celui des investigations. La découverte d'un article de presse ancien en fait partie. :p
avatar
Barti
Admin

Messages : 583
Date d'inscription : 11/08/2014
Age : 21
Localisation : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un vieillard de 120 ans entre à l'assemblée nationale en 1789 !

Message par Arno le Ven 17 Nov 2017 - 17:31

Je me demande s'il ne faudrait pas créer un autre sujet pour publier ces articles de presse anciens sur les centenaires d'antan...



Dernière édition par Arnaud56 le Ven 17 Nov 2017 - 19:53, édité 1 fois
avatar
Arno
Admin

Messages : 2042
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 51
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Investigations sur de possibles grands centenaires français décédés (anciens et modernes)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum