LES GRANDS CENTENAIRES FRANÇAIS

Jeanne Calment (1875 - 1997)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeanne Calment (1875 - 1997)

Message par Arno le Mar 9 Jan 2018 - 1:00

Jeanne Louise Calment est une Française, née le 21 février 1875 à Arles (Bouches-du-Rhône) et morte dans la même ville le 4 août 1997, à l'âge de 122 ans et 164 jours (soit 44 760 jours). Doyenne des Français à partir du 20 juin 1986, puis doyenne de l'humanité à compter du 11 janvier 1988, elle est devenue l'être humain ayant vécu le plus longtemps parmi les personnes dont la date de naissance est "certifiée".
Pourtant, la chose paraît si incroyable qu'il se trouvera toujours des incrédules, des suspicieux, des soupçonneux pour douter de la véracité de ce phénomène. De ces doutes toujours rémanents, nous pourrions dire que c'est l'Arlésienne !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arno
Admin

Messages : 1631
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Inauguration insolite

Message par Arno le Mar 9 Jan 2018 - 1:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est le tarif 2017 pour profiter de cette résidence qui porte le nom de la personne la plus âgée de tous les temps.

En 1996, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône écrivit une lettre à la doyenne de l'Humanité alors âgée de 121 ans. La missive fut adressée à l'établissement ci-dessus mais c'était une fausse évidence car Mme Calment n'a en fait jamais séjourné dans cette maison de retraite. Cependant, il serait inexact de dire qu'elle n'y a jamais mis les pieds.

Elle s'y rendit en 1989 pour l'inauguration et le moins que l'on puisse dire est que sa venue ne se fit pas dans la discrétion puisque le son des guitares flamenco raisonna aux oreilles de la doyenne. Il y avait dans la maison de retraite un garçon nommé Chaîb dont le frère connu sous le nom de Chico était le chanteur et fondateur des Gypsi Kings. C'est ainsi que la rencontre insolite put avoir lieu et que Chico offrit à Jeanne Calment le premier disque d'or du groupe !

L'anecdote nous laisse sans information sur l'inauguration proprement dite : ruban coupé ? Discours ?
Que dire après le passage Flamenco d'une dame de 114 ans ? Super, ton idée !

PS : Un spécialiste de la coupure de presse ancienne pourrait peut-être trouver une photo de cette rencontre. Sinon, j'appellerai la maison de retraite.
avatar
Arno
Admin

Messages : 1631
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Répliques de Jeanne Calment

Message par Arno le Mar 9 Jan 2018 - 17:20

1. Jeanne est invitée à patienter et acquiesce :
« J’attendrai, j'ai tout le temps du monde. » 
 
2. Un journaliste lui demande :
- Vous souvenez-vous de Picasso ?
- Oui, c’est encore assez récent, non ?
 
3. Un reporter prend congé de Jeanne en lui lançant :
- Alors, à l’année prochaine… peut-être !
- Pourquoi « peut-être » ? Vous ne semblez pas si mal en point !
 
4. Interrogée sur son régime alimentaire, Jeanne Calment affirme :
« J'ai toujours eu un estomac d’autruche. Quand j'étais plus jeune, j'aurais pu manger des cailloux. » 
 
5. Interrogée sur ses perspectives d’avenir, elle rétorque : 
« J’ai attendu 110 ans pour devenir célèbre. J’ai l’intention d’en profiter le plus longtemps possible."

6- On lui demande :
- Quelles sont vos chances d’atteindre 125 ans ?
- Pourquoi être pessimiste ?
 
7. Un journaliste lui demande ce qu’elle attend désormais de la vie.
« J’attends la mort… et les journalistes ! »
 
8. Un reporter engage la conversation avec Jeanne :
- A votre époque…
- Mais c’est toujours mon époque !
 
9. Un journaliste s’inquiète :
- Vous fermez les yeux. Vous dormez ?
- Je ne suis pas endormie. Je revis les bons moments de ma vie et je ne m’ennuie jamais.
 
10. Interrogée sur sa santé tout au long de sa vie, Jeanne est perplexe :
« Je n’ai jamais été malade… Oh si, je me suis fracturé la cheville il y a soixante ans à l’âge de la retraite. »
 
11. La réplique la plus triviale pour terminer ce récital :
« Je n’ai jamais eu qu’une seule ride et je suis assise dessus ! »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Arno le Mar 9 Jan 2018 - 17:49, édité 1 fois
avatar
Arno
Admin

Messages : 1631
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et pourtant Maître Raffray l'a fait...

Message par Arno le Mar 9 Jan 2018 - 17:38

© JM Bassetti 21 Février 2013

- André, tu es sûr qu’on ne fait pas une bêtise ? Je n’aime pas cette idée de viager.
– Aucun risque ma chérie. La vieille a déjà quatre-vingt-dix ans. Je suis allé la voir, elle est en mauvais état.
– Son appartement est magnifique. Mais ça me parait risqué quand même. Son frère est mort à 97 ans, souviens-toi.
– Oui, je sais bien, mais au pire, si elle vit encore dix ans, ce qui serait bien un maximum, on aurait l’appartement pour 300.000 Francs. 30 briques ! Et je t’assure que vu où il est placé à Arles, c’est une sacrée affaire.
– Tu as peut-être raison, mais je ne sais pas pourquoi, je ne la sens pas cette affaire. Déjà le principe du viager, je n’aime pas trop ça.
– Tu as confiance en moi ou pas ? La mère Jeanne, je gère ses petites affaires depuis longtemps déjà. Je connais le dossier par cœur, c’est une affaire en or.
– Attends un peu, André, laisse-moi le temps de réfléchir. 2500 F par mois, c’est quand même une somme !
– Aucun problème, nous nous priverons juste un peu. Nous vivons largement tout de même.
– André, ça fait déjà longtemps que nous en parlons. Tu veux le faire, et moi, je ne suis pas chaude. Tes arguments ne me convaincront pas. Les miens non plus. Faisons comme d’habitude, jouons ça à pile ou face, qu’en penses-tu ?
– Tu es impossible. Mais c’est vrai que c’est de cette façon que nous avons résolu plusieurs de nos différends.

André Raffray sort une pièce de un franc de sa poche et la montre à sa femme.
– Pile, on achète, face ou renonce, dit-elle.
– C’est incroyable que toutes les affaires importantes, nous les ayons réglées ainsi, répond André. D’accord pour Pile on achète !

Pierre donne la pièce à son épouse.
– Lance la toi-même. Tu ne pourras pas me soupçonner de tricher.

Madame Raffray se saisit de la pièce et la lance en l’air. Elle tournoie quelques instants avant de retomber sur le parquet du salon. La pièce tourne, hésite, et enfin s’immobilise.

– Face ! annonce-t-elle. Le hasard me donne raison.
– Ça fait deux maisons qu’on rate avec des pile ou face, mais là, je l’ai mauvaise. On manque vraiment une belle affaire.
– Le jeu c’est le jeu mon chéri. Demain, tu appelles ta cliente pour lui dire que tu renonces.
– D’accord, mais vraiment…
– Il n’y a pas de vraiment, André. Demain, à la première heure, tu appelleras Madame…. Comment s’appelle-t-elle déjà, la mère Jeanne ?
– Calment. Mais quelle importance maintenant ? »
 
Et pourtant, ils l’ont achetée. En 1965, Jeanne Calment, sans héritier, vend en viager son appartement à son notaire, André François Raffray. Le notaire et sa femme paieront pendant trente-deux années, car Jeanne Calment a été la doyenne de l’humanité. Elle est décédée à 122 ans, 5 mois et 14 jours. La maison leur est revenue à deux fois son prix. Maître Raffray est décédé en 1995 sans avoir jamais été propriétaire de cet appartement. A sa mort, son épouse a continué à payer pendant deux ans encore. Comme quoi le cordonnier est vraiment le plus mal chaussé.
avatar
Arno
Admin

Messages : 1631
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que peut-on dire de l'acte de naissance de Jeanne Calment ?

Message par Arno le Jeu 11 Jan 2018 - 22:38

Texte de son acte de naissance :
"L'an mil huit cent septante-cinq et le vingt-deux février à deux heures du soir par-devant nous, Louis Arnaud, adjoint au maire d'Arles,faisant les fonctions d'officier de l'Etat-civil par délégation, est comparu Nicolas Calment, charpentier de marine (1), âgé de 37 ans, domicilié à Arles, qui nous a déclaré que, le 21 février courant à sept heures du matin, Marguerite Gilles, son épouse, sans profession, âgée de trente-sept ans, est accouchée, rue Duroure à Arles, où ils sont domiciliés (2), d'un enfant de sexe féminin qui nous a été présenté, et auquel il donne les prénoms de Jeanne Louise.
Ainsi constaté en présence de Jean-Baptiste Corréars, commis, âgé de vingt-deux ans, domicilié à Arles et de Claude Louis Marie Mège, propriétaire, âgé de cinquante-huit ans, domicilié à Arles (3).
Et après que lecture du présent acte a été donnée par nous aux susnommés, ils ont signé avec nous."


(1)Le métier de Nicolas Calment témoigne du fait que la ville d’Arles était encore un véritable port fluvial. Avant l’avènement du chemin de fer, le Rhône lui fournissait une part essentielle de son activité économique : embarquement, transport de marchandises, construction de bateaux. Cela remontait à l’Antiquité.

(2)La rue “Duroure” s’appelle en réalité la rue du Roure. Jeanne est née au numéro 53. Depuis la naissance de Jeanne Calment, elle est demeurée inchangée. Le numéro 53 n’est pas visible de la rue ; c’est une configuration assez étonnante.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


(3)Claude Louis Marie Mège était chef de bureau à la mairie d’Arles. Il se passionnait aussi pour l’histoire locale. Il légua à la ville le fruit de ses recherches : des documents sur le patrimoine arlésien et sur les personnages de sa ville. Il était loin d’imaginer qu’en contresignant l’acte de naissance de Jeanne Calment, il apportait une nouvelle contribution à l’histoire de sa cité.

D’autre part, le métier de “propriétaire” signifie qu’il avait des revenus liés à la location de biens immobiliers.



avatar
Arno
Admin

Messages : 1631
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 50
Localisation : Vannes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jeanne Calment (1875 - 1997)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum